Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

François Cluzet : Président des César fou d'amour qui tacle aussi Alain Delon

François Cluzet estime qu'il lui aura fallu trente-cinq ans et 70 films pour devenir célèbre. A 58 ans, l'acteur du carton Intouchables est désormais une star française et a été choisi pour une prestigieuse mission : présider la 39e cérémonie des César. Avec élégance et esprit, le comédien a joué son rôle, sous le regard de sa femme tant aimée, Narjiss.

C'est en 2011 que François Cluzet, 58 ans, a épousé Narjiss, et sa rencontre avec la belle a changé sa vie : "Je me suis marié il y a trois ans. Je suis fou amoureux de ma femme. La vie est plus belle que jamais", disait-il Télé 7 Jours. Homme heureux, il répand son bonheur dès son arrivée au théâtre du Châtelet pour les César le 28 février posant avec elle fou d'amour devant les photographes, comme de nombreux autres couples glamour. Et à la fin de son discours d'ouverture, il s'adresse au public et cite le nom de sa bien-aimée pour lancer les festivités.

Au cours de son discours, François Cluzet commence par faire l'éloge du cinéma : "Vive le cinéma. Ce métier m'a tout appris, tout ce qu'on doit savoir. Quand on dit d'un artiste qu'il n'a plus rien à prouver, c'est qu'il est mort, ou pire, qu'il devrait l'être. [...] Le cinéma est un sport d'équipe, un acteur c'est un partenaire." Il enverra ensuite des piques à la polémique sur le salaire des acteurs, initiée par le producteur et distributeur Vincent Maraval : "Peut-être que pour les acteurs qui sont populaires depuis longtemps, ça peut se justifier. Mais pour les autres comme moi qui viennent d'arriver, c'est injuste. Il faut un dérogation pour les nouveaux populaires."

C'est alors que François Cluzet vise, sans le nommer mais tout le monde devine, Alain Delon, qui vit en Suisse depuis une dizaine d'années : "Vous voulez que j'aille en Suisse ? Il y a un acteur très connu, très, très connu, ça fait 15 ans qu'il est en Suisse. Vous avez vu ce que ça donne ? L'autre jour, il est revenu à Paris pour une émission. [...] Son cerveau, il l'a pas amené, il l'a laissé là-bas, de peur qu'on lui pique !" Cette plaisanterie fait référence aux déclarations d'Alain Delon sur l'homosexualité qu'il décrivait comme "contre nature" sur le plateau de C à vous.

On pourra aussi rappeler d'autres déclarations controversées du monstre sacré du cinéma, issues de son interview au quotidien suisse Le Matin : "Les gens en ont marre qu'on leur parle comme on le fait. Ils ont connu une France différente sous de Gaulle ou même Mitterrand. Voilà pourquoi le Front national, comme le MCG à Genève, prend une place très importante et ça, je l'approuve, je le pousse et le comprends parfaitement bien."

Pas de méchanceté facile ni de moquerie sournoise lors de cette 39e édition des César. Alain Delon n'a récolté que ce qu'il a semé avec ses paroles qui ont choqué la France. François Cluzet prend soin de rendre hommage à la grandeur du cinéma en citant une autre et regrettée icône du cinéma français : "Merci monsieur Jean Gabin. [...] Le cinéma c'est bath, ça déchire." Cette année aux César, c'est Guillaume Gallienne et ses Garçons à table qui ont "tout déchiré", avec 5 prix remportés.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image