Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Hélène Pastor : L'héritière sortie du coma, un affabulateur perturbe l'enquête

Hélène Pastor : L'héritière sortie du coma, un affabulateur perturbe l'enquête
Par Guillaume J.
Exclusif : Hélène Pastor et son fils Gildo à Monaco
13 photos
Lancer le diaporama
Exclusif : Hélène Pastor et son fils Gildo à Monaco

Cible d'une tentative d'assassinat mardi 6 mai à la sortie d'un hôpital de Nice où elle venait de rendre visite à son fils Gildo, en soins à L'Archet après un AVC, Hélène Pastor, 77 ans, lutte toujours pour sa vie : vendredi dernier, la soeur de Michel Pastor, personnage emblématique de Monaco décédé en février à 70 ans, sortait du coma, près de dix jours après les faits d'une violence terrible dont son chauffeur-majordome n'a pas réchappé. Agé de 64 ans, Mohamed Darwich, qui était au service d'Hélène Pastor depuis une quinzaine d'années et se trouvait au volant de sa voiture lorsqu'ils sont tombés dans l'embuscade tendue par un homme armé, avait succombé à ses blessures le samedi 10 mai à l'hôpital niçois Saint-Roch. Sa patronne s'y trouve toujours, dans un état stationnaire.

Sortie du coma, mais pas tirée d'affaire...

La richissime héritière de l'empire immobilier familial - initié en principauté par son grand-père Jean-Baptiste Pastor et largement bâti par son père Gildo - avait elle-même été blessée très grièvement lors de l'attaque, fulgurante. Un homme armé d'un fusil de chasse à canon scié avait profité du temps d'arrêt marqué par le Lancia Voyager d'Hélène Pastor avant de quitter le parking de l'hôpital L'Archet pour ouvrir le feu à deux reprises sur ses passagers, à travers la vitre avant du côté passager. Des dizaines d'impacts de plomb avaient atteint des organes vitaux (Mohamed Darwich avait été touché au thorax, au coeur et à l'abdomen, et Hélène Pastor au thorax, au cou et au visage), selon les constatations de l'enquête rapportées par Nice Matin. Cinq équipes chirurgicales spécialisées avaient été mobilisées pour tenter de sauver les deux victimes, placées ensuite sous respiration artificielle dans un service de réanimation lourde. "On était déjà content qu'ils sortent vivants du bloc opératoire", avait alors souligné le chirurgien Patrick Baqué, ne cachant pas la gravité de la situation.

Vendredi 16 mai, Hélène Pastor est sortie du coma, mais la prudence reste de mise concernant le "pronostic vital et fonctionnel", qui "reste toujours engagé" selon les déclarations du professeur Carole Ichai, chef du service de réanimation médico-chirurgical de l'hôpital Saint-Roch. "L'état de santé d'Hélène Pastor s'est amélioré. Ses fonctions vitales se sont stabilisées. Après arrêt des médicaments anesthésiques, Mme Pastor s'est réveillée et son état de conscience est normal", a-t-elle notamment indiqué par voie de communiqué.

Mystère et incompréhension, une enquête compliquée

Peu d'éléments concrets en revanche pour ce qui concerne l'avancée de l'enquête, qu'il s'agisse de découvrir le mobile du crime ou d'identifier et appréhender son auteur. Officiellement, la police judiciaire n'a pas encore établi si c'est Hélène Pastor ou bien son chauffeur qui était visé. Se peut-il que Mohamed Darwich ait été la cible des malfrats ? L'hypothèse paraît bien peu probable, notamment du fait des deux heures passées par celui-ci sur le parking de l'hôpital de L'Archet à attendre son employeuse tandis qu'elle rendait visite à son fils Gildo (PDG des voitures de sport électriques Venturi Automobiles), un laps de temps que des assassins auraient à loisir pu exploiter, comme l'a observé Nice-Matin. Et le quotidien azuréen note également que c'est sur Mme Pastor que l'agresseur a tiré en premier lorsqu'il est passé à l'acte.

Enfin, M. Darwich, résident monégasque d'origine égyptienne, était "un homme sans histoire", comme l'a fait valoir son fils au lendemain de l'embuscade, après une visite au chevet de son père, qui devait succomber quelques jours après. En colère contre certaines insinuations des chaînes de télévision, il tempêtait : "Elles ont laissé entendre que mon père était connu de la justice. Nous allons demander à notre avocat de les attaquer en justice. Comme si on pouvait travailler depuis vingt ans au service de la famille Pastor à Monaco avec un casier judiciaire ! Mon père est un homme sans histoire." Même son de cloche du côté du président de l'Association franco-égyptienne de la Côte d'Azur, Rafat Eisa : "On a tiré sur deux personnes. Il y en a une qui est très médiatique, Mme Pastor, et à côté, M. Darwich, complètement inconnu, sans passé judiciaire, et c'est lui qui a été atteint le plus et qui est mort aujourd'hui. La famille ne comprend absolument pourquoi (...) M. Darwich n'a rien à faire ni de loin ni de près avec quelque affaire que ce soit", a-t-il déclaré après l'annonce du décès du chauffeur, au micro de notre confrère à Nice, Christophe Cirone.

Si la riche septuagénaire monégasque, à la tête d'un colossal patrimoine immobilier d'appartements et de bureaux, légué par son père était sans doute bien la cible de l'attaque, le mobile demeure une énigme pour les enquêteurs, à la recherche de l'agresseur. Arrivé en taxi selon certaines sources (information non confirmée par les enquêteurs), le tireur, qui a agi à visage découvert et devant une douzaine de témoins, avait pris la fuite à pied en compagnie d'un complice, filmés par des caméras de vidéo-surveillance. Chapeautée par la police judiciaire de Nice, l'enquête est désormais instruite par la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Marseille, experte dans la criminalité organisée.

La fable du maître-chanteur

Et à Marseille justement, l'affaire a connu un curieux rebondissement : jeudi dernier, un individu soupçonné de faire chanter la famille Pastor depuis le 9 mai a été arrêté dans la cité phocéenne à la suite d'une procédure monégasque et placé vendredi en détention provisoire après comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Jérôme Bat, un quadragénaire sans emploi qui se dit titulaire d'un DEA de gestion et vit au RSA, est accusé d'avoir tenté d'extorquer 10 millions d'euros à la puissante dynastie. Il avait appelé à plusieurs reprises la famille Pastor en déclarant avoir des informations sur le commanditaire de la tentative d'assassinat sur l'héritière du clan. Informations qu'il souhaitait monnayer grassement, bien entendu.

"C'est un affabulateur, ses propos ne tenaient pas la route", a réagi une source policière à propos de l'individu, qui sera jugé le 13 juin. Des fadaises qui n'apportent rien à l'enquête...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image