Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Hélène Surgère : La "grand-mère chérie" de la Comédie-Française est morte...

Hélène Surgère : La "grand-mère chérie" de la Comédie-Française est morte...
4 photos
Lancer le diaporama

Réactualisation du 31 mars, 10h50 : Une cérémonie d'hommage aura lieu à l'église Saint-Roch le lundi 4 avril à 10h30 annonce le carnet du Figaro. Hélène Surgère sera ensuite incinérée, selon ses volontés, dans la plus stricte intimité.

Le 27 mars, nous écrivions :

Visage reconnaissable associé à une pléiade de seconds rôles sur petit et grand écran, mais aussi et surtout grand dame du théâtre, la comédienne Hélène Surgère est morte dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mars 2011, à l'âge de 82 ans.

La funeste annonce a été faite par la Comédie-Française, qui l'avait intronisée tardivement en son sein il y a tout juste un an, le 3 mars 2010, alors qu'Hélène Surgère avait atteint 81 ans (dont cinquante d'activité artistique) : "Hélène Surgère, l'aînée de la troupe et pourtant l'une de nos plus jeunes pensionnaires, vient de nous quitter. A 82 ans, son sommeil l'emporte loin de nous, pour rejoindre tous les grands acteurs disparus qui ont construit la Comédie-Française", s'émeut la vénérable institution dramatique par la voix de sa directrice, Muriel Mayette. Son éphémère sociétaire n'aura guère eu le temps que de donner, depuis, les Trois soeurs de Tchekhov, en 2010, campant la nourrice Anfissa pour son rôle d'intronisation, dans la mise en scène d'Alain Françon...

La pièce, actuellement reprise, connaîtra lundi soir une dernière lugubre, privée de ce talent que la salle Richelieu aurait aimé accueillir un peu plus. "Nous jouerons sans elle et malgré notre chagrin selon la tradition, pour elle, en l'honneur d'une immense artiste", a fait savoir Muriel Mayette, qui se souvient avec beaucoup d'émotion de celle qui était "très vite devenue notre grand-mère chérie."

Régulièrement aperçue au petit écran, au gré d'apparitions dans Maigret, Boulevard du Palais ou Soeurthérèse.com par exemple, Hélène Surgère avait beaucoup tourné, dans la première partie de sa carrière, devant la caméra du stimulant cinéaste Paul Vecchiali, notamment dans Les Ruses du diable, Femmes femmes, En haut des marches, C'est la vie, puis pour Pasolini (Salo ou les 120 journées de Sodome), Téchiné (Les soeurs Brontë), Guédiguian (Dieu vomit les tièdes), Leconte (Confidences trop intimes), les Inconnus (madame Ramirez, dans Le Pari), ou encore Claude Berri, dernièrement, pour Ensemble, c'est tout (2007).

Au bout d'une belle carrière sur les planches, elle avait joué en 2009 dans la pièce Les Vaches Noires de Daniel Besnehard, mise en scène par Christophe Lemaître, et en 2008 dans Clérambard de Marcel Aymé avec Jean-Marie Bigard, mise en scène par Nicolas Briançon.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image