Jacques Cardoze attaqué dans le métro et "coincé contre une banquette" : un célèbre journaliste accusé d'être responsable
Publié le 3 juin 2024 à 10:15
Par Hiba Semali | Rédactrice
Rattachée à la rubrique télé, Hiba Semali se consacre au petit écran. The Voice, Koh-Lanta, Top Chef, Secret Story, Star Academy ou encore Les Marseillais n'ont aucun secret pour elle.
Sur les réseaux sociaux, Jacques Cardoze partage de temps à autre certains moments de sa vie. Les bons comme les moins bons. C'est ainsi qu'il révèle avoir été la cible d'une agression ! Et ce n'est pas tout : d'après lui, cette attaque serait étroitement liée aux paroles d'un autre journaliste... Explications.
Jacques Cardoze attaqué dans le métro et "coincé contre une banquette" : un célèbre journaliste accusé d'être responsable
Sur X, anciennement Twitter, Jacques Cardoze confie avoir été victime d'une agression.
Exclusif - Jacques Cardoze - Sur le plateau de l'émission TPMP (Touche Pas à Mon Poste) présentée en direct par C.Hanouna et diffusée sur C8 - © Jack Tribeca / Bestimage La scène s'est déroulée dans le métro parisien : un homme l'a pris à parti à cause, d'après lui, d'une fake news partagée par Jean-Michel Aphatie dans sa chronique.
Exclusif - Jacques Cardoze - Enregistrement de l'émission "TPMP (Touche Pas à Mon Poste)", présentée par C.Hanouna et diffusée en direct sur C8 le 22 novembre © Jack Tribeca / Bestimage Et de regretter : "Colporter, relayer et faire la promotion d'une fake news a des conséquences sur la vraie vie ! (...) L'agresseur m'a confondu avec un confrère. Il m'a choisi 'parce qu'il m'a reconnu'. Or, je ne me suis jamais exprimé ni sur le drapeau ni sur ta chronique et j'ai sincèrement eu peur qu'il sorte une arme."
Exclusif - Jacques Cardoze - Plateau de Noël de l'émission TPMP (Touche Pas à Mon Poste), présentée en direct par C.Hanouna et diffusée sur C8 à Paris le 28 novembre 2023. © Jack Tribeca / Bestimage De son côté, Jean-Michel Aphatie est gêné... et pour cause !
Jean-Michel Aphatie - Conférence de rentrée de la radio Europe 1 à Paris le 6 septembre 2018. © Coadic Guirec/Bestimage Jacques Cardoze a été agressé jeudi matin tandis que sa chronique a été diffusée vendredi soir.
Exclusif - Jean-Michel Aphatie - Backstage de l'enregistrement de l'émission "On Est En Direct (OEED)", présentée par L.Ruquier et L.Salamé, et diffusée en direct le 2 avril sur France 2 © Jack Tribeca / Bestimage
La suite après la publicité

Une scène violente s'est déroulée ces derniers jours en plein Paris. En effet, Jacques Cardoze, connu notamment pour son rôle de chroniqueur dans Touche pas à mon poste, a été victime d'une agression dans le métro. Sur X, anciennement Twitter, le journaliste qui prépare, avec Cyril Hanouna, une enquête sur France Télévisions raconte les faits et accuse même un confrère d'avoir joué un rôle dans cette attaque.

"Jeudi dernier, dans le métro, j'ai été victime d'une agression à cause de cette fake news de @jmaphatie. Un homme menaçant, les yeux exorbités, me poursuivant dans la rame jusqu'à me coincer contre une banquette voulait me convaincre que l'Assemblée nationale est tenue 'par les sionistes'. Il appuie son raisonnement sur cette chronique qui soutient que Yaël Braun-Pivet (qui a porté un pin's en soutien à Israël au lendemain du 7 octobre) doit être exclue au même titre que le député qui a sorti le drapeau palestinien", écrit l'acolyte de Cyril Hanouna sur le site de micro-blogging dimanche 2 juin 2024.

Et de s'agacer un peu plus : "Colporter, relayer et faire la promotion d'une fake news a des conséquences sur la vraie vie ! Cher Jean-Michel Aphatie, on ne se connaît pas bien mais je crois que l'on se respecte. Tes paroles ont des conséquences sur l'ensemble des journalistes : l'agresseur m'a confondu avec un confrère. Il m'a choisi 'parce qu'il m'a reconnu'. Or, je ne me suis jamais exprimé ni sur le drapeau ni sur ta chronique et j'ai sincèrement eu peur qu'il sorte une arme."

Jean-Michel Aphatie accusé d'avoir joué un rôle dans l'agression, il se défend

Dans sa chronique pour Quotidien sur TMC, Jean-Michel Aphatie a pointé du doigt un règlement "à géométrie variable" à l'Assemblée nationale, notant que des drapeaux ukrainiens y avaient été brandi le 1er mars 2022 et que la présidente de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet arborait deux pin's à sa veste récemment : le drapeau de la France et le drapeau d'Israël. "Ça n'a gêné personne, le règlement l'interdit absolument", a-t-il tenu à préciser.

Le hic ? Cette chronique a été diffusée... vendredi 31 mai au soir. "Je trouve @JacquesCardoze bien embrouillé. Agressé jeudi, ce qui est inacceptable, il a écrit que son agresseur avait été encouragé par une de mes chroniques. Manque de bol, ma chronique date du lendemain. Cardoze s'est planté.", s'est alors contenté de répondre Jean-Michel Aphatie.

Mots clés
Télé People People France Photo Agression
Suivez nous sur Google News
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Les articles similaires
VIDEO Loana violée pendant 10 heures : récit insoutenable de cette nuit d'horreur... play_circle
VIDEO Loana violée pendant 10 heures : récit insoutenable de cette nuit d'horreur...
6 février 2024
Anne-Sophie Lapix : Son hôtel particulier du 16e arrondissement de Paris visé par une 3e tentative de cambriolage
Anne-Sophie Lapix : Son hôtel particulier du 16e arrondissement de Paris visé par une 3e tentative de cambriolage
1 mars 2024
Dernières actualités
Dernières news