Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jacques Rivette : Mort du réalisateur, figure de la Nouvelle Vague

Le cinéaste est décédé à l'âge de 87 ans, laissant une oeuvre marquée par l'expérimentation et la puissance du jeu d'acteur.

Il était l'une des figures marquantes de la Nouvelle Vague. Jacques Rivette est mort vendredi 29 janvier à l'âge de 87 ans, annonce Le Monde.fr. Réalisateur de Paris nous appartient, L'Amour fou, ou encore La Belle Noiseuse, il avait signé son dernier film en 2009, 36 vues du pic Saint-Loup, avec Jane Birkin et Sergio Castellito. Bulle Ogier était la muse de Jacques Rivette : elle a tourné sept longs métrages avec lui dont Out 1 : Noli me tangere.

Originaire de Rouen, Jacques Rivette a débuté, comme nombre des membres de la Nouvelle Vague, en tant que critique de cinéma. Il avait fonde la Gazette du cinéma en 1950, avec Éric Rohmer, Jean-Luc Godard et Alexandre Astruc. Il avait ensuite rejoint les Cahiers du cinéma, revue où il a notamment occupé le poste de rédacteur en chef entre 1963 et 1965.

Assistant de Jacques Becker et de Jean Renoir dans un premier temps, il sort son premier long métrage, Paris nous appartient, en 1960. Le film est un échec commercial.

Extrait du film Paris nous appartient

Sa notoriété grandit avec la polémique liée à Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot, avec Anna Karina, qui sort sur les écrans en 1967 après avoir été dans un premier temps censuré.

Reportage sur la censure et le film La Religieuse de Jacques Rivette

Il s'essaie aux films expérimentaux dans lesquels les acteurs recourent à l'improvisation. Ainsi, il réalise un film fleuve, L'Amour fou (1969) qui dure plus de quatre heures. Parmi ses thèmes favoris exploités dans les années 1980 : le complot, le mystère et le théâtre avec L'Amour par terre (1984) et La Bande des quatre (1988).

On se souviendra de la pose d'Emmanuelle Béart en 1991 sur l'affiche de La Belle Noiseuse aux côtés de Michel Piccoli et Jane Birkin, et la Jeanne d'Arc incarnée par Sandrine Bonnaire dans le diptyque Jeanne la Pucelle (1994).

Affiche du film La Belle Noiseuse de Jacques Rivette
Affiche du film La Belle Noiseuse de Jacques Rivette
Reportage sur la sortie du film Jeanne d'Arc de Jacques Rivette

En 2000, Jacques Rivette réalise Va savoir, une comédie librement inspirée du Carrosse d'or de Jean Renoir, cinéaste auquel il avait consacré en 1966 un documentaire intitulé Jean Renoir, le patron. Il a aussi fait tourner Jeanne Balibar et Guillaume Depardieu dans Ne touchez pas la hache en 2007.

Les hommages vont affluer. La Cinémathèque française lui fait honneur en reprenant ses propres mots : "J'aime qu'un film soit une aventure pour ceux qui le tournent et, plus tard, pour ceux qui le voient."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel