Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jane Birkin, son mariage avec John Barry : "Pour mon père, une catastrophe !"

26 photos
Lancer le diaporama
Jane Birkin a évoqué son premier mari, John Barry, père de sa fille Kate morte en 2013, dans l'émission Thé ou Café du 1er avril 2017.
Ses parents avaient raison : c'était "quelqu'un de vraiment dangereux", ce John !

Invitée à venir parler dans l'émission Thé ou Café de son très bel album de reprises Birkin Gainsbourg : le symphonique, samedi 1er avril 2017, Jane Birkin n'a évidemment pas seulement évoqué sa relation légendaire, sentimentale et artistique, avec le grand Serge. Sous l'impulsion d'une Catherine Ceylac toujours aussi judicieusement curieuse, elle a aussi été amenée à parler, avec le franc-parler qui la caractérise, de son court mariage avec le compositeur John Barry, père de sa fille Kate décédée en décembre 2013.

En tout début d'émission, la journaliste choisit d'interroger la plus française des Anglaises sur ses liens actuels avec le Royaume-Uni. Londonienne de naissance et arrivée en France à 20 ans, Jane Birkin, qui en a désormais 70 et vient d'affronter une leucémie, évoque surtout des attaches familiales, du fait de la présence de son frère Andrew au Pays de Galles et de sa soeur Linda en périphérie de Londres, prétexte à des escapades agréables outre-Manche. Mais aussi un peu de promo et de concerts maintenant, même si sa notoriété sur ses terres natales est sans commune mesure avec celle dont elle jouit en France : "J'en suis partie à 20 ans et je n'y suis jamais passée à la télé, ou alors peut-être deux fois..." L'artiste au grand coeur confie ensuite ses sentiments suite à l'attentat de Westminster et réaffirme sa confiance indéfectible en la bonté de l'être humain.

Catherine Ceylac entre alors dans le vif du sujet de la biographie de son invitée, s'attirant immédiatement sa désapprobation rieuse lorsqu'elle la dit issue d'une famille aristocratique - "Pas Louis XVI, non plus...", s'étrangle avec amusement Jane -, puis lui proposant de visionner des images du mariage de ses parents : l'officier de la Marine David Birkin, décédé en 1991, et la célèbre comédienne Judy Campbell (morte en 2004). "C'étaient les actualités de l'époque. Maman était tellement célèbre qu'ils l'ont filmée. Elle chantait dans les théâtres londoniens pendant les bombardements", commente l'intéressée en redécouvrant cette séquence d'époque.

Mon premier mari, c'était quelqu'un de dangereux

Et son interlocutrice, qui n'a pas pioché ces images d'archives au hasard, de lui lancer de but en blanc la question : "Pourquoi vous être mariée si jeune ?" Jane Birkin, qui n'avait effectivement que 19 ans lorsqu'elle épousé John Barry, compositeur de musique de film disparu en 2011, connu notamment pour ses contributions à la saga James Bond. Ils s'étaient connus lorsque la séduisante jeune femme avait été castée pour la comédie musicale Passion Flower Hotel que le musicien, de 13 ans son aîné, montait à Londres avec le producteur Gene Gutowski.

Jane Birkin répond en toute franchise : "Parce qu'il n'était pas question de ne pas se marier à l'époque. Parce que maman pensait que je serais blessée s'il me quittait. Ça ne se faisait pas de vivre avec quelqu'un juste [sans être mariés], alors que c'était le Swinging London et que les gens faisaient un peu ce qu'ils désiraient. Mais pas pour moi. Il avait 13 ans de plus, il avait déjà été marié une fois, il avait eu un enfant avec la fille au pair... C'était vraiment quelqu'un de très dangereux, c'est ce que mes parents pensaient, à juste titre. Il était terriblement attirant, un visage un peu à la Gustav Mahler, avec ses petites lunettes, devant 80 musiciens pour ses musiques de film... Pour moi, c'était incroyable qu'il tombe amoureux de moi, il y avait tellement d'autres filles dans la comédie musicale. Mais voilà, c'était moi."

Le père de la jeune femme, alors mineure (l'âge de la majorité en Angleterre et au Pays de Galles ne sera abaissé à 18 ans que quelques années plus tard, en 1970), désapprouve totalement, mais elle parvient tout de même à ses fins : "Finalement, j'ai tordu son bras [je lui ai forcé la main, NDLR] et il m'a laissée me marier. Mais pour lui, c'était une catastrophe : d'une, je faisais du théâtre comme maman, et de deux je me suis mariée et je suis partie de la maison à 17 ans. Mais j'étais de retour à 20 !", conclut-elle en riant, faisant allusion au divorce qui a soldé dès 1968 cette première union. Deux autres relations suivront, avec Serge Gainsbourg (1968-1980), père de Charlotte Gainsbourg, puis le cinéaste Jacques Doillon (1980-1991), père de Lou Doillon.

Birkin Gainsbourg : Le Symphonique, album déja disponible. Toutes les dates de la tournée à retrouver sur le site officiel de Jane Birkin.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel