Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Jean Imbert dézingué : "Il aime le bling-bling, l'argent", "Quelle rigolade"... tir groupé sur le chef !

Jean Imbert dézingué : "Il aime le bling-bling, l'argent", "Quelle rigolade"... tir groupé sur le chef !
Par Hiba Semali Rédactrice
Rattachée à la rubrique télé, Hiba Semali se consacre au petit écran. The Voice, Koh-Lanta, Top Chef, Secret Story, Star Academy ou encore Les Marseillais n'ont aucun secret pour elle.
14 photos
À 40 ans, Jean Imbert semble plus épanoui que jamais. Près de dix ans après avoir remporté "Top Chef", le voilà aux commandes du restaurant du Plaza Athénée, situé sur l'ultra-chic avenue Montaigne à Paris. Le chef est acclamé de partout, ou presque. Dans le milieu, certains ne digèrent pas et le font savoir.

Après vingt et un ans dans les cuisines du Plaza Athénée, Alain Ducasse cède sa place. Le célèbre chef de 64 ans est remplacé par Jean Imbert, grand gagnant de Top Chef (saison 3, en 2012). Depuis sa participation au célèbre concours culinaire de M6, tout lui sourit. Mais le "chef des stars" comme certains le surnomment est loin de faire l'unanimité dans la profession... Plusieurs experts en gastronomie ne mâchent pas leurs mots dans les colonnes du Monde.

Jean Imbert au Plaza Athénée, "quelle rigolade"

"Il n'a ni le CV ni l'expérience nécessaire pour une telle place. Je ne dis pas qu'il n'a pas de talent, encore que, mais il y a des centaines de chefs plus expérimentés que lui, plus travailleurs. Il aime le bling-bling, les gens connus, l'argent... Il a le talent du culot, des réseaux sociaux, des selfies et de savoir bien s'entourer", balance François-Régis Gaudry, animateur de la deuxième partie de soirée de Top Chef, producteur de l'émission On va déguster et critique gastronomique connu dans le milieu – il avait déjà dézingué la cuisine de Mory Sacko, candidat de Top Chef saison 11 en 2020.

De son côté, Emmanuel Rubin, critique au Figaro, semble du même avis. "Le mec qu'on ne voit jamais en cuisine et qui pose déguisé en tablier pour l'occasion, mais quelle rigolade, lance-t-il, amusé mais agacé. Il ne veut pas mettre une toque aussi ? On dirait le Louis de Funès du Grand Restaurant ou de L'Aile ou la cuisse." Et de poursuivre : "Il lui est arrivé un grand malheur, gagner Top Chef. Après, il n'a plus travaillé. Il incarne l'archétype du gars qui a parfaitement compris notre époque." Pour lui, "son meilleur plat, c'est son compte Instagram".

Le palace, soutien sans faille face aux critiques

Des mots durs de la profession, comme ce chef trois étoiles qui qualifie Jean Imbert de "déshonneur pour la haute gastronomie française". "C'est comme si une star du beach soccer était transférée au PSG", tranche aussi un journaliste spécialisé. Le jeune chef de 40 ans déplore cet accueil particulièrement glaçant. "Je le sais, je ne suis pas du sérail", regrette-t-il.

Du côté du Plaza Athénée, on accepte la critique. "Oui, le costume est peut-être un peu trop grand pour Jean à l'heure qu'il est, mais on va l'aider", assure François Delahaye, directeur général. Et d'ajouter quant aux critiques : "Plus on parle de Jean, mieux c'est pour nous. Tout ce qui est bon pour lui est bon pour nous, à la condition qu'il n'entre pas en concurrence avec nos autres établissements." Pour le restaurant de luxe qui souhaitait du renouveau, "ce changement passait par Jean". Que la profession le veuille ou non. Et certains grands noms de la cuisine comme Yves Camdeborde valident l'arrivée de Jean Imbert au palace. Ouf !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image