Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Juliette Gréco : Ses blessures secrètes, sa tentative de suicide...

Juliette Gréco : Ses blessures secrètes, sa tentative de suicide...

Je suis faite comme ça, c'est le titre de l'autobiographie que Juliette Gréco sort le 11 janvier chez Flammarion. À l'aube de son 85e anniversaire, la Gréco se prépare un début d'année 2012 intense avec un album, Ça se traverse et c'est beau, la scène, et son histoire, qu'elle raconte avec sincérité dans ce livre. Juliette Gréco incarne à tout jamais une femme insoumise, moderne, à contre-courant, mais aussi une femme qui a pris des coups et les raconte pudiquement.

Nos confrères de France-Dimanche livrent trois passages clés de son autobiographie dans leur nouveau numéro. Gréco y raconte sa mère, qui ne l'a jamais voulue, et sa fausse couche à l'âge de 20 ans. L'artiste était alors enceinte - et c'est le scoop du livre - de Jean-Pierre Wimille, champion automobile de 20 ans son aîné et marié à l'époque. Il se tue un an plus tard, le 28 janvier 1949, dans un accident sur un circuit argentin. Juliette Gréco écrit : "Je vis avec la douleur de sa disparition bien cachée au fond de moi."

France-Dimanche note un autre passage du livre, surprenant, dans lequel Juliette Gréco raconte sa tentative de suicide. Elle qui a toujours incarné une certaine force, la rébellion, a bien failli s'ôter la vie. C'était à l'époque du "Tout-Paris et Saint-Germain-des-Prés", après un dîner chez Régine en compagnie du danseur Jacques Chazot, Juliette Gréco rentre chez elle "anéantie" par les "mensonges, ragots, méchancetés" entendus. Elle absorbe alors une grande quantité de somnifères et s'en étonne encore aujourd'hui : "Je ne sais pas pourquoi j'ai commis cet acte. La tendance suicidaire ne me ressemble pas." C'est sa grande amie Françoise Sagan qui la trouve inanimée en pleine nuit et appelle les secours. Juliette Gréco s'en voudra longtemps ; on retrouve son caractère bien trempé lorsqu'elle écrit : "J'ai pensé que j'avais manqué de courage."

 

L'intégralité de ces extraits du livre est à découvrir dans France-Dimanche, en kiosques ce vendredi. Je suis faite comme ça, l'autobiographie de Juliette Gréco est attendue le 11 janvier 2011. L'album Ça se traverse et c'est beau dans les bacs le 23 janvier.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image