Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Le prince William panse les plaies australiennes et prépare sa lune de miel !

Le prince William en visite en Australie, fin mars 2011. Le petit-fils de la reine Elizabeth II a apporté son soutien aux sinistrés des inondations du Queensland et du passage du cyclone Yasi.
40 photos
Lancer le diaporama
Le prince William en visite en Australie, fin mars 2011. Le petit-fils de la reine Elizabeth II a apporté son soutien aux sinistrés des inondations du Queensland et du passage du cyclone Yasi.

Après avoir porté dignement les condoléances de sa grand-mère la reine Elizabeth II en Nouvelle-Zélande, où il a notamment découvert avec stupeur les ruines de Christchurch, ravagée le 22 février par un séisme de magnitude 6,3 qui a entraîné la mort de près de 200 personnes, le prince William a poursuivi et achevé comme prévu sa visite en Océanie en Australie. Là aussi, sinistrés et familles endeuillées l'attendaient, suite aux inondations meurtrières et au cyclone Yasi qui ont secoué des régions du pays en début d'année.

A l'heure où le prince de Galles retourne en Angleterre, où l'attend sa fiancée Kate Middleton, qui n'a pu cette fois l'accompagner dans cette visite officielle à l'étranger (n'étant pas encore membre officiel de la famille royale), les observateurs australiens notent que la venue du second dans l'ordre de succession au trône britannique a été relativement négligée par les médias autochtones, victime manifestement des priorités de l'actualité - catastrophe nucléaire au Japon, crise libyenne...

Mais s'il n'a pas fait les gros titres, le petit-fils de la reine a réussi sa mission réconfort et son opération relations publiques. Samedi matin, ce sont des milliers de personnes qui étaient rassemblées pour l'accueillir très chaleureusement, avec force applaudissements, dans le nord-est du pays.

Abasourdi par le spectacle de désolation dont il a été témoin à Christchurch, le prince William, 28 ans, a également été choqué, "extrêmement bouleversé", par les images de dévastation de Cardwell et Tully, deux villes du Queensland où il était en déplacement qui ont payé un lourd tribut au passage de Yasi et de ses vents allant jusqu'à 300 km/h. Le Premier ministre du Queensland, Anna Bligh, a considéré que la visite du prince britannique ne pouvait qu'apporter un peu de baume au coeur à des gens plongés dans la précarité : "A la fin de cette journée, ils vont retourner chez eux, dans des conditions désespérées, et cette visite ne changera pas cela (...) Mais cela pourrait leur mettre du baume au coeur et ça, je pense que c'est utile."

Comme en Nouvelle-Zélande, il a souhaité mettre en avant et louer le courage des sinistrés : "Vous avez de toute évidence fait un travail formidable" a-t-il ainsi estimé lors d'une de ses dernières visites, à Kerang, dans l'Etat de Victoria. La veille, il avait déjà salué la valeur des Australiens dans cette épreuve : "En tant que pilote de sauvetage, je suis rempli d'admiration pour leur courage et leurs compétences. Les habitants du Queensland sont connus pour leur véritable courage et leur résistance", a-t-il notamment déclaré.

Entre visites dans des centres d'urgence, condoléances (notamment pour une famille de Toowoomba dont un des fils, âgé de 13 ans, s'est sacrifié pour que les secouristes sauvent son frère de 11 ans...), mots réconfortants pour les sinistrés, ou encore initiation au foot australien (apparamment, le prince a un sacré coup de botte !), il a également glissé une confidence qui fait le buzz : il se verrait bien revenir avec Kate pour leur lune de miel ! Dimanche, lors d'une soirée caritative à Cairns, sur le littoral oriental du Queensland, en présence de 600 volontaires qui ont oeuvré après le passage de Yasi, il lâchait : "Il faudra que je revienne. Peut-être pour une lune de miel à Cairns ? Il fait beaucoup plus beau ici, dans l'hémisphère sud ; à la maison, c'est épouvantable. Et j'adore la plongée, j'ai toujours voulu plonger à la découverte de la grande barrière de corail !"

Peut-être pourra-t-il mettre cette excursion sur pied avec le concours de Julia Gillard, Premier ministre australien, conviée à l'abbaye de Westminster le 29 avril 2011 en compagnie de son boyfriend Tim Mathieson. L'occasion pour celui que les Australiens ont accueilli avec des pancartes portant des photographies de Lady Di ou des messages tels que "Our shining prince", de ressortir l'Akubra (le chapelier star du pays, et des chapeaux qui sont à l'Australie ce que le sombrero est au Mexique) qu'on lui a offert à Toowoomba et qu'il porte si bien. Little Prince Sunshine/Indiana Wales reviendra !

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel