Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mag Bodard : Mort à 103 ans d'une "très grande dame", une "pionnière"

4 photos
Lancer le diaporama
Productrice emblématique et incontournable de la Nouvelle Vague, Mag Bodard a accompagné les plus grands réalisateurs : Agnès Varda, Jean-Luc Godard ou encore Maurice Pialat. Pionnière du cinéma, elle a bâti une magnifique carrière et permis la fabrication de chefs-d'oeuvre.

La productrice Mag Bodard, qui a contribué au succès des Demoiselles de Rochefort et a collaboré avec de grands noms du cinéma (de Jean-Luc Godard à Maurice Pialat, en passant par Alain Resnais), est décédée ce mardi 26 février 2019 à l'âge de 103 ans, a annoncé jeudi 28 son associé Alain Bessaudou à l'AFP.

Figure phare de la production en France, elle a travaillé avec Jacques Demy (Peau d'âne), Jean-Luc Godard (La Chinoise), Maurice Pialat (L'Enfance nue) ou encore Robert Bresson (Au hasard Balthazar) au cours d'une riche carrière au cinéma, puis à la télévision où elle a accompagné les téléfilms de Nina Companeez, dont le célèbre Les Dames de la côte. L'annonce de son décès a suscité de nombreuses réactions dont celle de Gilles Jacob, l'ancien président du Festival de Cannes, et de l'écrivain, cinéaste et journaliste Philippe Labro.

Alain Terzian, président de l'Académie des arts et techniques du cinéma, a rendu un hommage ému à Mag Bodard, dont la disparition intervient quelques jours après la 91e cérémonie des César : "Elle avait 103 ans et était une femme exceptionnelle. (...) Mag Bodard aura produit bon nombre de classiques du cinéma français. Persévérante, déterminée et moderne, Mag Bodard se vouait intégralement à chaque projet et à son réalisateur, l'aidant par tous les moyens à mener à bien son projet, tel que celui-ci l'avait imaginé. Telle était sa plus grande force, savoir magnifier les artistes et leur donner les moyens d'exprimer tout leur talent. Merci Madame d'avoir permis à tous ces artistes de donner vie à ces chefs-d'oeuvre. Vous étiez une pionnière, un modèle. Une Très Grande Dame."

Née en 1916 en Italie, Mag (raccourci de Marguerite) arrive en France, enfant. Jeune femme en couple avec le journaliste Lucien Bodard, elle part en Indochine avec lui pendant plusieurs années et se destine alors plutôt au monde de la presse. Au magazine Elle, où elle travailla ensuite, elle croise la route du patron de presse Pierre Lazareff, qui deviendra son compagnon.

"Comme je voulais faire de l'image, j'ai décidé de devenir productrice. J'ai fait un premier film qui a été un ratage complet et après j'ai dit 'je ne ferai que ce que je veux'. Et j'ai vu Lola de Jacques Demy", expliquait Mag Bodard, qui va ensuite produire Les Parapluies de Cherbourg, Palme d'or à Cannes en 1964.

Au cours de sa longue carrière, cette femme élégante va accompagner de grands noms du cinéma pendant les années 60 et 70, avant de se tourner vers la télévision. Elle avait cessé ses activités professionnelles il y a une dizaine d'années, a confié son entourage.

Elle sera enterrée mardi 5 mars matin en l'église Saint-Jean-Baptiste à Neuilly-sur-Seine, où elle résidait.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image