Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Melania Trump : La First Lady prétend être la plus malmenée "au monde"

Melania Trump : La First Lady prétend être la plus malmenée "au monde"
Le Première Dame des Etats-Unis Melania Trump visite le site de la grande pyramide de Gizeh en Egypte, le 6 octobre 2018.
13 photos
Lancer le diaporama
Le Première Dame des Etats-Unis Melania Trump visite le site de la grande pyramide de Gizeh en Egypte, le 6 octobre 2018.
Dans une interview télévisée pour la chaîne ABC, Melania Trump a affirmé qu'elle était la personne "la plus harcelée au monde". Une déclaration qui survient quelques jours après que la première dame a été critiquée pour l'un de ses looks lors de sa tournée africaine.

Derrière le sourire figé de Melania Trump se cache une femme qui encaisse autant qu'elle le peut les remarques désobligeantes des uns et des autres. Il faut dire qu'il n'est pas de tout repos d'être l'épouse de Donald Trump, 45ème président des États-Unis en fonction depuis le mois de janvier 2017 et surtout l'une des personnalités les plus controversées de son époque...

Dans un entretien accordé jeudi 11 octobre 2018 à la chaîne de télévision ABC, la First Lady s'est ainsi présentée comme "la personne la plus harcelée au monde", suscitant l'étonnement du journaliste. Face à son interlocuteur, la femme de 48 ans a temporisé ses propos, considérant qu'elle n'était peut-être que "l'une" des principales victimes de harcèlement. "Vous devriez voir ce que les gens disent de moi", a glissé celle qui s'est engagée auprès de BeBest, campagne contre le harcèlement en ligne.

Que les gens se focalisent sur ce que je fais, pas sur ce que je porte

Melania Trump, qui se tient plutôt à l'écart de la politique et dont les folles rumeurs avaient avancé qu'elle aurait engagé un sosie pour certaines de ses apparitions, a marqué les esprits ces derniers mois en se tenant souvent froidement au côté de son époux (notamment en refusant de lui donner la main). À chacune de ses sorties, ce sont également ses tenues qui sont passées au peigne fin. "J'aimerais que les gens se focalisent sur ce que je fais, pas sur ce que je porte", a-t-elle déclaré en marge de son voyage officiel en Afrique qui l'a menée au Ghana, au Malawi, au Kenya et en Égypte la semaine dernière. Une tournée lors de laquelle elle a vivement été critiquée sur les réseaux sociaux et dans la presse pour avoir arboré un casque colonial.

Melania Trump avait également suscité l'indignation en juin dernier lors d'une visite dans un refuge pour enfants clandestins, où elle était arrivée avec une veste sur le dos de laquelle étaient imprimés ces mots : "Je m'en fiche complètement, et vous ?", sa façon à elle de répondre aux critiques.

Dans l'extrait diffusé jeudi sur ABC, elle a tout de même assuré qu'elle "appréciait" sa vie de première dame. "J'aime vraiment vivre à Washington et à la Maison Blanche", a-t-elle ajouté, se disant prête à soutenir son mari s'il souhaite briguer un autre mandat. Nous voilà prévenus...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image