Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Michael Phelps aux JO de Rio: Son bébé de 3 mois, Boomer, assiste à ses exploits

Michael Phelps aux JO de Rio: Son bébé de 3 mois, Boomer, assiste à ses exploits
Boomer, le fils de 3 mois de Michael Phelps, était présent dans les bras de sa maman Nicole Johnson tandis que son papa disputait les séries du 200 m papillon le 8 août 2016 aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro. © Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM
36 photos
Lancer le diaporama
Boomer, le fils de 3 mois de Michael Phelps, était présent dans les bras de sa maman Nicole Johnson tandis que son papa disputait les séries du 200 m papillon le 8 août 2016 aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro. © Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM
Cupping, Chad Le Clos et paternité : la légende vivante de la natation et de l'olympisme fait le show !

Avec Michael Phelps, le buzz est total aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro. Revenu de sa retraite en 2014, qualifié pour ses cinquièmes olympiades et choisi comme porte-drapeau de la sélection américaine, l'athlète le plus titré de l'histoire des JO toutes disciplines confondues a encore ajouté quelques médailles à sa collection. Entre les stigmates cutanés de sa thérapie, son duel avec Chad Le Clos et la présence de son bébé dans les gradins, spectacle garanti, dans le bassin et en dehors.

Dimanche soir, pour son entrée en lice, Michael Phelps écoeurait – notamment à la faveur d'un virage dévastateur – Fabien Gilot et le relais français, contribuant grandement à la médaille d'or du relais américain qu'il formait avec Nathan Adrian, Ryan Held et Caeleb Dressel lors du 4x100 m nage libre. Et dire que sa participation à cette épreuve n'avait été annoncée par surprise que quelques heures auparavant ! Son entourage, en tout cas, était bien au courant : dans les gradins, la famille du champion était bien présente, y compris son tout jeune fils, Boomer. Transporté dans un sac aux initiales de son papa, le bébé de tout juste 3 mois, même s'il n'en avait pas trop conscience, participait à l'événement dans les bras de sa maman, le mannequin Nicole Johnson avec qui le nageur de 31 ans s'est fiancé en 2015.

Épisode 2 : Michael Phelps disputait lundi soir les séries qualificatives et les demi-finales du 200 m papillon, distance sur laquelle il retrouve son grand rival sud-africain, Chad Le Clos – protégé de la princesse Charlene –, qui l'avait chassé de son trône pour cinq centièmes de seconde aux JO de Londres 2012. Ce mardi soir, soir de finale, Phelps aura l'occasion de prendre sa revanche et ils sont nombreux à attendre cela, surtout après la séquence filmée dans les vestiaires des nageurs à Rio qui a fait le tour du web : on y voyait Chad Le Clos s'échauffer avant de disputer les séries en dynamisant ses muscles et en boxant dans le vide juste sous les yeux d'un Michael Phelps assis, affichant sous sa capuche un masque de tueur et serrant compulsivement les mâchoires. Un moment qui a instantanément donné lieu à un meme Internet.

Le Clos a été le plus rapide en séries, Phelps en demi-finale, le duel promet de faire des étincelles !

Michael Phelps a également fait l'actualité en raison des étonnantes marques, un peu semblables à des hématomes, que le public n'aura pas manqué de remarquer sur sa peau.

Il s'agit en fait des traces laissées - parfois jusqu'à deux semaines - par le "cupping", une technique de soins inspirée de méthodes ancestrales chinoises et réalisée au moyen de ventouses aspirantes utilisée depuis des années par le staff américain pour favoriser le bien-être musculaire des athlètes. "On compresse les muscles avec les ventouses, on fait des mouvements avec les muscles pour favoriser la détente. On demande parfois à Michael d'effectuer certains mouvements alors que les ventouses sont posées, pour favoriser la circulation de fluides", a notamment expliqué un médecin de l'équipe américaine. Si Michael Phelps a grandement contribué à la mode du cupping, il n'est pas le seul à y avoir recours : le gymnaste Alex Naddour a par exemple révélé récemment qu'il s'agissait de sa forme, un secret que même les plus grandes célébrités s'approprient, telles Jennifer Aniston et Gwyneth Paltrow.

Michael Phelps présentant des marques de cupping le 7 août 2016 aux JO de Rio.
Michael Phelps présentant des marques de cupping le 7 août 2016 aux JO de Rio.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image