Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Andrew : Le duc d'York tente de redorer son blason, aidé par ses filles

Le lifting 2.0 continue, du côté des moyens de communication de la famille royale britannique. Mais après la modernisation bienvenue des sites institutionnels de la couronne d'Angleterre, marquée notamment par l'importance de l'image dans les plateformes mitoyennes du prince Charles de Galles et de la duchesse de Cornouailles, du duc et de la duchesse de Cambridge (dont le site officiel est désormais la seule vitrine après la clôture du site dédié à leur mariage) et du prince Harry, la dernière rénovation en date s'avère pour le moins inattendue : elle concerne... le prince Andrew.

A son tour, le duc d'York, deuxième fils et troisième enfant de la reine Elizabeth II et du duc d'Edimbourg, vient de bénéficier d'un ravalement de façade. Au propre comme au figuré. Car le prince Andrew compte bien profiter de l'occasion pour redorer son blason et faire, grâce à ce nouveau site flambant neuf over-the-top qui s'ajoute à sa page sur le site de la monarchie, table rase d'un passé polémique et d'une image désastreuse.

"L'ancien site faisait un peu daté", a poliment avoué un porte-parole du palais de Buckingham. Il restait, en fait, surtout attaché aux anciennes missions du père des princesses Beatrice et Eugenie, et aux controverses qui allaient avec. Voici l'occasion de tourner la page après son éviction houleuse de son poste d'ambassadeur du commerce extérieur britannique, dans des conditions électriques, en juillet 2011. Les amitiés douteuses et lucratives, de celui qu'on surnomme de longue date Air Miles Andy, en référence à ses coûteux voyages en jet privé ou en hélicoptère, ont largement contribué à plomber l'image publique du fils de la reine au cours de son mandat de VRP de luxe, entamé en 2001 : ses accointances avec le milliardaire pédophile Jeffrey Epstein mises en évidence par des photos compromettantes (l'une avec une "masseuse" de 17 ans employée par Epstein, l'autre avec le magnat dans Central Park après sa sortie de prison), ses liens avec la famille Khadafi, la vente de sa demeure de Berkshire pour un prix étonnamment surfacturé (d'environ 3,5 millions d'euros) à un proche du président du Kazakhstan... Et le contribuable n'était pas le seul à grogner : la désapprobation grandissante de la classe politique devant les activités très profitables (à lui, en tout cas) du prince Andrew aura finalement mené à sa démission, sous la pression. Autant dire qu'il y a du boulot, pour inverser la tendance.

Alors le site Thedukeofyork.org sort l'artillerie lourde. Aux grands maux, les grands remèdes. Sur la page d'accueil, les exploits d'Andrew, 53 ans, en activités officielles se taillent la part du lion - on peut actuellement voir, entre autres, sa descente en rappel d'un gratte-ciel l'an dernier - dans un carrousel photo. En bas de page, des encadrés concentrent l'attention sur des domaines d'intervention (éducation, science, entrepreneuriat), tandis qu'en haut de page, on remarque en particulier deux rubriques flatteuses : "aider la reine" et "aider la prospérité de la Grande-Bretagne". Et puis il y a les princesses Beatrice et Eugenie d'York : les filles du prince Andrew et de son ex-épouse Sarah Ferguson (qui figure elle aussi sur le site !), qui ont effectué en janvier dernier à Berlin leur première mission internationale en tant qu'ambassadrice de la Grande-Bretagne et de la campagne GREAT, s'invitent en grand. De quoi contribuer à dresser un portrait flatteur de celui qui, dans sa page de présentation, se définit comme un membre très investi de la famille royale, qui ne boit pas, ne fume pas, paie ses impôts et est dévoué à ses filles. La peinture est sèche, le plus dur reste à faire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

David Hallyday dans "50 minutes inside", le 21 septembre 2019.
Story Instagram publiée par Shy'm le 21 septembre 2019 lors du lancement de la saison 10 de Danse avec les Stars sur TF1
Story Instagram de Shy'm le 21 septembre 2019 lors du lancement de la saison 10 de Danse avec les Stars sur TF1
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel