Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Princesse Anne: Jim Beaton, qui a pris 3 balles pour la protéger, se souvient...

23 photos
Lancer le diaporama
Witness , le 20 mars 2014. James Beaton était l'officier en charge de la protection de la princesse Anne en 1974 : quand Ian Ball a tenté d'enlever la fille de la reine Elizabeth II devant Buckingham Palace, il a pris trois balles en tentant de la protéger. Pourla BBC, dans le programme Witness, il revenait, 40 ans après, sur les événements de ce 20 mars 1974.

Prendre trois balles pour sauver la vie d'une princesse, le genre d'histoire qui n'arrive qu'au cinéma ? C'est pourtant bien celle qu'a vécue, le 20 mars 1974, James Beaton, garde du corps au service de la famille royale d'Angleterre. Un jour qui aurait pu rester dans les annales de la couronne d'Angleterre comme un traumatisme majeur au tout début du règne d'Elizabeth II, et qui s'est finalement inscrit dans la postérité pour avoir été marqué par un acte de bravoure héroïque.

Tout s'est passé très vite, ce mercredi 20 mars 1974. Alors que la princesse Anne, seule fille de la reine Elizabeth II, et le capitaine Mark Phillips, alors son mari depuis quelques mois, rentrent à Buckingham Palace après avoir pris part à un événement caritatif, une Ford Escort contraint leur limousine à s'arrêter sur le Mall ; un homme, Ian Ball, en fait irruption, pistolet à la main, et ouvre le feu sur le véhicule royal. James Beaton, agent de sécurité attitré de la princesse Anne, alors âgé de 31 ans, bondit pour protéger la fille de la reine, âgée de 24 ans, et tenter de mettre hors d'état de nuire l'assaillant ; touché dès qu'il sort de la voiture, il réplique mais manque la cible en raison de ses blessures, puis son arme, un pistolet Walther PPK, s'enraye, et l'officier se retrouve à la merci de Ian Ball, qui a déjà blessé le chauffeur de l'automobile, Alex Callender ; Beaton est touché à son tour, tandis qu'il tente de le désarmer, puis c'est au tour de Brian McConnell, un journaliste qui tente lui aussi d'intervenir, de prendre une balle, dans la poitrine ; l'agresseur, débarrassé de toute opposition, s'approche de la limousine, fait savoir à la princesse Anne, assise derrière le chauffeur, qu'il a l'intention de la kidnapper en échange d'une rançon qu'il veut verser au National Health Service (le système de santé britannique), lui ordonne de sortir de la voiture ; "hors de question !", se rebiffe celle qu'on ne surnomme pas la "royale rebelle" pour rien, et de se jeter dehors par la portière opposée cependant qu'un piéton frappe Ian Ball derrière la tête ; Michael Hills, un policier, arrive et se fait tirer dessus mais parvient à appeler les renforts ; Peter Edmonds répond à l'appel, poursuit l'assaillant et procède à son arrestation.

Par chance, personne n'a été tué lors de l'attaque. Tous les blessés ont été soignés (la princesse Anne s'était rendue au chevet de son garde du corps à l'hôpital de Westminster) et s'en sont remis. Les agents intervenus ont été décorés, ainsi que le journaliste et le piéton qui ont apporté leur aide, et tous ont été reçus par la reine et sa fille à Buckingham. Ian Ball a a plaidé coupable de tentative de meurtre et tentative de kidnapping, et incarcéré "au bon vouloir de la reine". Mais, des années après, les protagonistes gardent les faits bien en mémoire.

A l'occasion du 40e anniversaire de la tentative d'enlèvement de la princesse Anne, James - dit Jim - Beaton s'est remémoré la scène dans une interview vidéo accordée à la BBC pour le programme radio Witness et diffusée le 20 mars 2014. "J'ai cru que c'était un automobiliste en colère, je suis sorti à l'avant de la voiture [il occupait le siège passager, NDLR] et il m'a tiré dessus. Je n'ai pas eu le temps de réfléchir, ce qui n'est pas plus mal, car réfléchir n'est pas l'une de mes spécialités. Je me suis redressé à l'aide de la portière et Ian Ball parlait à la princesse Anne, tout ce dont je me rappelle, c'est qu'elle disait "Qu'est-ce que vous me voulez ?"", se souvient celui qui, pour son courage dans l'exercice de ses fonctions ce jour-là, s'est vu décoré de la croix de George. A propos de la fille de la reine Elizabeth II lors de l'attaque, il ne tarit d'ailleurs pas d'éloges, louant son "extrêmement bonne" manière d'agir et son attitude "cool et calme". Beaton se rappelle même avoir pensé, lorsque Ball, qui tenait "un pistolet dans chaque main", lui a tiré dessus une troisième fois - dans l'abdomen - alors qu'il était déjà blessé, qu'il ne "voulait pas s'écrouler par terre et abîmer le costume tout neuf" qu'il portait.

"Pour autant que je sache, Ian Ball est toujours en détention à l'heure actuelle", estime aujourd'hui le héros. La princesse Anne a vécu une vie bien remplie entre-temps et est depuis peu une heureuse grand-mère pour la troisième fois, grâce à la naissance de Mia, fille de Zara Phillips et Mike Tindall.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel