Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Quotidien : Un journaliste violemment bousculé en direct !

Quotidien : Un journaliste violemment bousculé en direct !
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
Hugo Clément bousculé lors d'un duplex organisé par l'émission "Quotidien". TMC, le 7 décembre 2016.
7 photos
Lancer le diaporama
Hugo Clément risque de se souvenir longtemps de ce duplex.

La tension est montée d'un coup mercredi 7 décembre lors d'un duplex organisé par l'émission Quotidien (TMC) entre le plateau de Yann Barthès et le meeting de Manuel Valls à Audin­court (Doubs).

Le journaliste Hugo Clément débriefait la réunion politique lorsqu'un homme a débarqué devant la caméra avant de pousser en arrière le pauvre correspondant en déclarant : "Mais c'est n'importe quoi ! On écoute un discours, là !" Puis, l'inconnu a jeté le micro à terre et bousculé une nouvelle fois le correspondant en ajoutant : "Vous êtes des tarés, éteignez cette caméra."

Face à cette situation inattendue, Hugo Clément a gardé son sourire impeccable et surtout son calme. De son côté, sur le plateau, studio Yann Barthès a conseillé à son poulain de prévenir ce monsieur qu'il était en direct et de lui demander son nom. Deux éléments qui peuvent refroidir les perturbateurs, qui réalisent alors qu'ils passent à la télévision.

Finalement, le service d'ordre est intervenu et Hugo Clément a conclu : "Je t'avais dit qu'il n'y avait pas d'ambiance mais en fait, je me suis trompé ! Il y a de l'ambiance, une ambiance un peu particulière..."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image