Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sexion d'Assaut jette de l'huile sur le feu dans son nouveau clip !

3 photos
Lancer le diaporama

Après le dérapage homophobe de Karim Fall, alias Lefa de Sexion d'Assaut, le groupe s'est confondu en excuses à plusieurs reprises. La révélation rap, l'une des formations les plus populaires du moment, a subi de graves conséquences avec plusieurs annulations de concerts et surtout, le retrait par MTV France de sa nomination aux prochains MTV European Awards qui se tiendront le 7 novembre à Madrid.

Lefa a même donné une interview croisée avec Louis-Georges Tin, porte-parole du Cran (Conseil représentatif des associations noires) et promoteur d'une journée d'action contre l'homophobie. Publiée dans les Inrockuptibles, cette rencontre laissait entrevoir un discours sans doute trop calibré pour être tout à fait honnête.

Les associations LGBT (pour la défense des lesbiennes, les gay, bisexuels et transsexuels), aujourd'hui, en sont sûrs : les excuses du groupe étaient bidon. En cause, une nouvelle chanson, Le Relais, premier extrait de la nouvelle mixtape du groupe, Les Chroniques du 75 Vol. 2. Le titre commence par le discours d'un militant réagissant au dérapage du groupe, puis ces derniers lancent : "Tu vas être déçu si tu voulais qu'on se barre, T'as été très con de croire que tu pourrais nous barrer la route... T'inquiètes les crocs j'les ai toujours... Ceux qui disent qu'on a changé sont peut-être tous sourds. Sexion D'Assaut, ça te fait l'effet d'un coup de lame, [geste de trancher la gorge] Pour techniques interdites on plaidera sûrement coupable." Le clip a été publié le 12 octobre.

L'intention du groupe avec ce titre est bien sûr sujette à interprétation, mais la présence du discours introductif fait clairement mauvais genre : s'agit-il d'un choix maladroit ou d'une véritable provocation ? Et dans ce cas, n'y a-t-il personne d'assez sensé dans leur entourage (chez Sony, par exemple ?) pour leur en faire la remarque ?

La Fédération LGBT et le Collectif contre l'Homophobie appellent aujourd'hui au boycott des dernières dates de la tournée et condamnent: "Sexion d'Assaut, qui a récemment multiplié les regrets dans les médias, apporte par ce clip datant du 12 octobre 2010 un cinglant démenti à ses propres excuses. Ce clip révèle une opération marketing, menée par Sexion d'Assaut et Sony Music France, qui dupe encore un certain nombre de personnes, de journalistes et de responsables associatifs (...) La lutte contre l'homophobie et le sexisme doit être menée avec des exigences fortes, sans accord précipité, c'est pourquoi la Fédération LGBT et le Collectif Contre l'Homophobie exigent l'interruption de cette tournée, la signature d'un accord vraiment contraignant pour le groupe. À défaut, nos associations poursuivront leur mobilisation, sans relâche."

Comment Sony Music, maison de disques de Sexion d'Assaut, va-t-elle s'expliquer ? Comment le groupe va-t-il se justifier cette fois-ci ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel