Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Shaka Ponk : Samaha Sam victime d'agression raciste, sa réaction cash

Samaha Sam (Shaka Ponk) - Inauguration de l'exposition "Sex in the city", un événement Solidarité Sida sur la place de la Bastille à Paris, le 7 octobre 2013.
10 photos
Lancer le diaporama
Samaha Sam (Shaka Ponk) - Inauguration de l'exposition "Sex in the city", un événement Solidarité Sida sur la place de la Bastille à Paris, le 7 octobre 2013.
Coup de gueule. Victime d'une agression à caractère raciste, le lundi 10 juin 2019, dans les rues de Paris, la chanteuse Samaha Sam (du groupe Shaka Ponk) a tenu à en parler ouvertement sur son compte Instagram. Elle a relaté sa réaction très cash et se dit toujours tremblante "de colère".

C'est un acte humiliant dont a été victime la chanteuse Samaha Sam, membre du groupe Shaka Ponk depuis 2011. Le 10 juin, alors qu'elle était assise en terrasse à Paris, un homme s'est approché d'elle pour tirer sur ses cheveux en hurlant que c'était une perruque, convaincu d'amuser la foule. La star a réagi.

Sur son compte Instagram suivi par 17 000 abonnés, elle a posté une photo d'elle et un message le jour de l'agression, rappelant le contexte et détaillant sa réaction. "Moi, tu me touches pas, personne ne me touche. Heureusement que je peux me défendre, car on peut difficilement compter sur les gens pour réagir. Faut dire que le mec est une masse. Je viens d'être attaquée physiquement par un connard. J'aurais dû le filmer pour montrer sa gueule au monde. J'encule tous ceux qui ont un problème avec ma négritude. J'encule tous ceux qui ont un problème avec la différence. Je ne rentrerai jamais dans vos rangs. Je ne me raidirai pas les cheveux, ni ne mettrai un voile pour avoir l'air 'normale' et passer incognito", a-t-elle écrit.

Le coup que je t'ai foutu dans les jambes aurait dû arriver ailleurs

La chanteuse s'est également étonnée que "sur scène, les gens [lui] autorisent la différence" alors que "dans la vie, [ses] cheveux génèrent de l'admiration, mais aussi de la haine. Des blancs, des arabes plus encore, des noirs aussi bizarrement". Samaha Sam a ajouté qu'elle ne s'était pas laissé faire... "Si tu m'aimes pas, regarde ailleurs, le coup que je t'ai foutu dans les jambes aurait dû arriver ailleurs. Je t'aurais bien empêché de te reproduire. Je suis un putain de soleil et ta gueule, je la crame. Quelle que soit ta couleur. #fuckyou #freespirit #racisme Pour tous ceux qui subissent le racisme, l'homophobie, l'antisémitisme, la haine d'être habillé, maquillé ou de manger différemment, défendez-vous, appelez les flics, dénoncez... ou apprenez à vous défendre. Même si ignorer est souvent la plus puissante des armes", a-t-elle conclu.

En vrai, j'en tremble encore... de colère

Touchée par le rapide écho médiatique qu'a connu son histoire, la chanteuse a posté un second message. "Je ne m'attendais pas à ce que mon post voyage autant et parle tristement à tant de personnes. Moi qui suis intolérante à l'intolérance... En vrai, j'en tremble encore... de colère, d'humiliation peut-être. Je tente de dépasser, mais il me faut du temps. Si ça peut en faire réfléchir certains, c'est bien. Après, je ne m'attends pas à ce que les sourds entendent. Dans tous les cas, merci de tout mon coeur pour tous vos messages de soutien", a-t-elle écrit.

Les rues de la capitale semblent décidément de moins en moins sûres... Les agressions violentes sont régulièrement pointées du doigt et, heureusement, dénoncées. Elles sont sexistes comme celle vécue par Marie Laguerre, homophobes comme celle dont a été victime Guillaume Mélanie, président d'Urgence Homophobie ou bien gratuites comme celle qui a traumatisé l'humoriste Laura Calu.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Laurent Bignolas de retour dans Télématin après sa quarantaine - Lundi 9 mars 2020, France 2
Sophie Tapie filme son frère en train de prendre une douche en musique, le 2 mars 2020.
Laure Manaudou filmée avec sa fille Manon pour une séance de sport chez elle, pendant le confinement. Son fils Lou est également présent et convoite la place de sa grande soeur. le 26 mars 2020.
Delphine Wespiser parle de sa mère Martha dans "Incroyables Transformations", 1er avril 2020, M6
Norman partage le gâteau d'anniversaire de sa fille Bianca, le 25 mars 2020 sur Instagram.
Flavie Flament et son fils Enzo sur Instagram le 8 février 2020.
Tony Yoka avec son fils Ali dans un centre commercial le 21 mai 2020. Il le laisse aller s'amuser dans des jeux fermés en raison du coronavirus.
Eddy évoque sa relation avec Anaïs Camizuli au micro de Purepeople
Pio Marmaï, invité de "Quotidien" le 11 juin 2020 pour parler de son film "Ultime vengeance 2" réalisé durant le confinement. Sa compagne Charlotte Ranson y tient un rôle et elle est enceinte de leur premier enfant.
Marine Lorphelin et son père Philippe invités de "Ça commence aujourd'hui" - Vendredi 15 mai 2020, France 2
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel