Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Stephen Collins pédophile : Une victime brise le silence sur ses actes sordides...

C'est l'une des trois victimes de Stephen Collins... et la première à parler. April Price brise le silence sur l'ancien héros de Sept à la maison, après les aveux sordides de ce dernier concernant des attouchements sur plusieurs mineures. Dans une longue interview accordée au DailyMail, celle qui a aujourd'hui 44 ans raconte sa terrible histoire et le traumatisme provoqué par sa rencontre avec le comédien, quand elle n'avait que 13 ans...

Stephen Collins nu devant l'ado

Tout débute en 1983, à Los Angeles. En vacances chez sa tante productrice de télé, l'adolescente April Price découvre que la star de sa série préférée, Jake Cutter, habite dans le coin. Il s'agit de Stephen Collins. "Son appartement était à deux pas de celui de Monsieur Collins, j'ai découvert que c'était son voisin", raconte-t-elle. Mais cette bonne nouvelle va vite se transformer en cauchemar. En tant que fan de l'acteur, 35 ans à l'époque, elle va d'abord surmonter son trac et frapper à sa porte pour obtenir une photo dédicacée. Réponse du comédien ? "Je n'ai pas de photo sur moi mais je t'apporterai ça."

Les jours suivants, April Price va alors avoir une désagréable surprise. "Je préparais le petit déjeuner dans la cuisine et j'ai vu M. Collins marcher dans la cour, juste devant la fenêtre. Il était complètement nu, il tenait ses vêtements à la main", raconte-t-elle. "C'était étrange. Qui ferait cela ? À l'époque, je ne pensais pas que c'était grave mais je me disais que c'était bizarre, il savait que j'étais là, il n'essayait pas de se couvrir", ajoute-t-elle. L'explication du comédien et des voisins sera tout aussi étrange : il revient d'un tournage en... France.

"Il avait sorti son pénis de son pantalon"

Mais Stephen Collins va faire bien pire quand April Price lui demande de l'aide pour brancher l'adaptateur de sa console Atari. "Lorsqu'il s'est retourné vers moi, il avait sorti son pénis de son pantalon. J'étais choquée mais je n'ai rien dit, j'ai fait comme si de rien n'était. (...) Je ne voulais pas paraître impolie, j'ai fixé mon regard au niveau de ses yeux. (...) Je n'avais jamais vu le pénis d'un homme avant ce jour-là", précise celle qui n'avait à l'époque même pas encore embrassé un garçon.

Une troisième fois, Stephen Collins va s'exhiber sous ses yeux. April Prince se trouve alors chez le comédien pour lui parler de sa série. C'est là qu'il lui demande s'il peut "se mettre plus à l'aise". "Je suis chez lui. Que pouvais-je dire ? Alors il est remonté dans sa chambre et lorsqu'il est réapparu, il était complètement nu. (...) C'était terrifiant", confie la présumée victime de 44 ans.

"Je devais le dire à mon mari"

Des actes qui vont évidemment traumatiser April Prince. "Ça a bien sûr eu un effet sur ma sexualité et mes relations. (...) Au lycée, j'étais très 'me touche pas' au lycée, je fuyais tous les garçons qui s'intéressaient à moi", raconte celle qui heureusement a pu se reconstruire depuis, en se mariant. "Je suis chanceuse d'avoir trouvé 'mon mec'", estime-t-elle. Un homme à qui elle a mis du temps à se confier sur cette affaire pour laquelle l'acteur s'excusera des années plus tard quand il se retrouvera face à elle lors d'un tournage.

Si April Prince en parle aujourd'hui, c'est grâce à la divulgation début octobre de la fameuse cassette audio incriminant Stephen Collins. "Je l'ai entendu me décrire. Je savais que je devais le dire à mon mari qui regardait les infos", a-t-elle raconté. Ce fut un véritable choc pour elle. "Oh mon dieu, encore cette histoire ! Comment je vais gérer ça ? J'étais paniquée. J'ai appelé ma mère, elle avait vu les infos", a-t-elle ajouté. C'est là qu'elle décide également de prendre contact avec la police de New York et de Los Angeles.

Parler contre sa "vérité"

Car dans ses confessions, Stephen Collins (67 ans) avoue avoir fauté une fois avec "April". "Une fois ? Vraiment ? Il y a eu trois fois", dit-elle. "Le problème, c'est que je n'avais pas de preuve", ajoute-telle. Elle a en effet longtemps pensé que personne ne croirait à son histoire et craignait qu'on imagine qu'elle cherchait à se faire de l'argent. "Je ne voulais pas de sa version, sa vérité, celle que tout le monde allait croire. Ce n'est pas ce qui s'est réellement passé. Il a minimisé les faits pour ne pas trop se salir", a-t-elle dit.

Les aveux de Stephen Collins avaient été enregistrés lors d'une thérapie de couple avec sa désormais ex-femme Faye Grant. Il disait s'être rendu coupable d'attouchements sur trois mineures.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Kim Kardashian, une business woman en plein boom
Stormi, le 29 octobre 2019 sur Instagram.
Christina Milian sur Instagram.
M. Pokora, Christina Milian et Violet à Universal Studios- 15 août 2019.
Violet et M.Pokora sur scène- répétitions du "Pyramide Tour"- 19 octobre 2019.
Cody Simpson vient rendre visite à Miley Cyrus à l'hôpital- 8 octobre 2019.
Le basketteur Reggie Bullock et sa petite soeur Keiosha Moore, story Instagram du 2 novembre 2019, quelques jours après le meurtre par balle de la jeune femme à Baltimore.
Khloé Kardashian et son nouveau nez- 5 septembre 2019.
Le top Shanina Shaik dévoile un extrait du Diamond Ball de Rihanna avec Pharrell Williams, le 12 septembre 2019 sur Instagram.
Kylie Jenner et Khloé Kardashian s'apprêtent à se maquiller ensemble après avoir bu plusieurs shots d'alcool, Instagram, jeudi 01 août 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel