Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Stromae diable rouge devant le roi Philippe de Belgique, entre fête et polémique

Stromae a contribué à la fête pour la qualification de la Belgique au Mondial 2014 au Brésil en chantant trois titres lors du match contre le Pays de Galles au Stade Roi Baudouin le 15 octobre 2013
35 photos
Lancer le diaporama
Stromae a contribué à la fête pour la qualification de la Belgique au Mondial 2014 au Brésil en chantant trois titres lors du match contre le Pays de Galles au Stade Roi Baudouin le 15 octobre 2013

Si la France a dû attendre la réception décisive de la Finlande pour s'assurer une place en barrages (15-19 novembre) et entretenir l'espoir d'un séjour au Brésil en 2014 pour la Coupe du monde, la Belgique n'avait pas ce genre de souci. Qualifiés pour le Mondial depuis vendredi dernier et leur victoire en Croatie, les Diables Rouges pouvaient aborder en toute quiétude leur dernier match des éliminatoires, à domicile mardi soir face au pays de Galles, avec l'envie de faire la fête dès le coup de sifflet final.

Le score, 1-1, restera anecdotique, la performance des hommes de Marc Wilmots aussi. Mais la fête, elle, est fantastique. Mardi soir, elle a même commencé à la mi-temps, lorsque, sous le regard du roi Philippe de Belgique, écharpe officielle autour du cou, le hitmaker numer one du Plat Pays a fait du rectangle vert du stade Roi-Baudouin son terrain de jeu. Habillé aux couleurs du drapeau belge et en chaussettes de foot, Stromae a dévalé des tribunes pour interpréter trois de ses tubes : Ta Fête, Formidable et Papaoutai. Une chose est sûre, si ce dernier hit a inspiré aux Guignols de l'info un savoureux pastiche politique, il ne deviendra pas "Mondialoutai" pour la Belgique ! Un peu comme le grand échalas bruxellois, qui incarne renouveau et euphorie outre-Quiévrain, l'équipe nationale et sa jeune génération dorée sont parvenues à déclencher une vague de ferveur, d'enthousiasme et de fraternité inattendue et salutaire dans un pays rongé par ses dissensions. La prestation de Stromae en Diable rouge, qui avait été annoncée mais dont la teneur était restée secrète (notamment concernant un hymne original...), était censée être retransmise sur RTL TVI... mais a été zappée au profit d'une page de publicité, ce qui a provoqué la colère compréhensible des téléspectateurs. Colère qui a redoublé lorsque le présentateur de la chaîne Stéphane Pauwels s'est laissé aller à un commentaire limite, qualifiant l'artiste de "garçon de couleur super bien intégré".

Le roi Philippe, sur le trône depuis le 21 juillet dernier, ne voulait en tout cas pas manquer la fête et s'est mêlé à la liesse en allant féliciter les joueurs et le staff sur la pelouse à la fin de la rencontre, où la célébration était des plus exubérantes. Après avoir éprouvé sur le terrain, lors de l'étape de sa tournée inaugurale "Joyeuses entrées" à Anvers, la véhémence des indépendantistes, le souverain a sans doute savouré la communion nationale autour des Diables rouges... "Les Diables ont créé un tel enthousiasme que nous sommes tous plus fiers d'être belges", a d'ailleurs souligné le Premier ministre Elio Di Rupo.

Déjà, vendredi dernier, les Belges avaient explosé de joie grâce à ses stars - Eden Hazard, Romelu Lukaku, Marouane Fellaini, Steven Defour... -, 3 000 supporters ayant fait le déplacement en Croatie tandis que des milliers, voire des dizaines de milliers de leurs compatriotes se réunissaient devant des écrans géants dans les principales villes. À Bruxelles, près de 50 000 personnes en liesse ont célébré la première qualification à un Mondial des Belges depuis douze ans. Et dimanche, ce sont 10 000 spectateurs qui ont observé l'entraînement de la sélection nationale.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel