Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Une Première ministre se lâche en soirée : vidéo controversée... et consommation de drogue ?

Une Première ministre se lâche en soirée : vidéo controversée... et consommation de drogue ?
Par Mafalda Betty Rédactrice
Citoyenne du monde qui adore les blind tests des années 90, elle se passionne pour les histoires de cœur avec ou sans happy end des personnalités françaises et internationales.
13 photos
Sanna Marin, 36 ans, a savouré l'ambiance festive d'une soirée comme toute trentenaire. Sauf qu'elle est Première ministre de la Finlande et que des vidéos laissent planer le doute sur une consommation de drogue. Il n'en fallait pas plus pour soulever des questions voire un scandale. Elle a réagi aux attaques.

Issue d'une famille très modeste, élue députée en 2015 puis ministre des Transports et des Communications, la Finlandaise Sanna Marin est devenue Première ministre en décembre 2019, à l'âge de 34 ans. A l'heure de la guerre en Ukraine, elle a montré la ligne très ferme de son pays frontalier de la Russie de Vladimir Poutine. Un parcours exceptionnel qui n'est pas exempt de points faibles : la diffusion d'images d'elle en soirée au cours de laquelle elle aurait pu consommer de la drogue. C'est en tout cas ce dont on l'accuse. La femme politique de 36 ans a réagi à ces attaques.

La Première ministre finlandaise Sanna Marin a assuré jeudi 18 août 2022 qu'elle ne verrait aucun inconvénient à se soumettre à un test de dépistage de drogues, après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo où on la voit danser lors d'une soirée et qui a donné lieu à des rumeurs sur une consommation de drogue. "Je n'ai rien à cacher. Je n'ai pas consommé de drogue, et par conséquent, je n'ai pas de problème pour faire un test", a déclaré à la presse Sanna Marin, du Parti social-démocrate (SDP).

Largement partagée sur les réseaux sociaux, et publiée par différents médias, la vidéo montre la Première ministre dansant sans retenue avec un groupe de personnes.

"Ces vidéos sont privées, elles ont été filmées dans des lieux privés", a ajouté la Première ministre. "Je passais une soirée avec des amis", a-t-elle expliqué.

La manière de danser de Sanna Marin a été critiquée par certains qui ont jugé ce comportement peu convenable pour une Première ministre, alors que d'autres estimaient qu'elle avait le droit de se divertir avec des amis à une soirée privée. Des rumeurs très controversées ont également circulé concernant des propos tenus par des personnes non identifiées sur les stupéfiants.

Le député Mikko Karna du Parti du Centre, qui fait partie de la coalition gouvernementale dirigée par Sanna Marin, a déclaré jeudi dans un tweet qu'il "serait sage" que la Première ministre se soumette "volontairement à un test de détection de la drogue". De son côté, Sanna Marin a déclaré que de l'alcool avait été bu au cours de cette soirée, tout en démentant avoir pris de la drogue ou avoir été témoin de consommation de drogue par des participants.

Antti Lindtman, chef du groupe SDP au parlement, a déclaré au cours d'une conférence de son parti jeudi que la Première ministre avait le soutien de son groupe. "Je ne vois pas de gros problème à ce qu'elle danse avec des amis lors d'un évènement privé. Quant au test anti-drogue, c'est à elle d'en juger", a-t-il dit.

Cette affaire en fait ressurgir une autre, concernant des soirées dans sa résidence officielle. En décembre 2021, la jeune femme politique avait été critiquée pour avoir dansé jusqu'à l'aube alors qu'elle était cas contact pour le Covid-19. Selon un sondage réalisé à l'époque pour la chaîne MTV3, les deux-tiers des personnes interrogées avaient estimé que la sortie festive de l'époque avait été "une grave erreur".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image