Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Vittoria de Savoie indignée : la princesse interpelle le président, Clotilde Courau fière

19 photos
Voir 19 photos
Vittoria de Savoie indignée : la princesse lycéenne interpelle Emmanuel Macron
Du haut de ses 17 ans, la future cheffe de la maison royale de Savoie est déjà une jeune femme affirmée et engagée en faveur de l'égalité. Sur Instagram, la princesse Vittoria a interpellé le président de la République pour demander un bac 2021 plus égalitaire.

Après avoir manifesté dans les rues de Paris, Vittoria de Savoie s'est saisie de son compte Instagram pour interpeller le président de la République Emmanuel Macron. Ce 27 avril, la fille aînée du prince Emmanuel-Philibert de Savoie et Clotilde Courau a publié un message vidéo dans lequel elle demande "un baccalauréat égal pour tous les élèves de France". L'organisation des épreuves de l'édition 2021 est, comme l'an dernier, chamboulée par la crise sanitaire. Le 23 mars déjà, la princesse avait manifesté dans les rues de Paris avec plusieurs camarades.

"Monsieur le président, je me permets de vous déranger en enregistrant ce message, pour vous faire part de ma tristesse face à une injustice. Dans la devise de notre République, un mot n'est pas respecté, celui d'égalité", affirme d'abord la jeune étudiante de terminale scolarisée à Paris. La princesse Vittoria dénonce la différence de traitement entre les élèves inscrits dans des établissements d'enseignement publics et privés sous contrat, et ceux des lycées privés hors contrat. Une prise de position qui rend fière sa maman, comme celle-ci l'a témoigné sur son compte Instagram (voir diaporama).

"Nous avons souffert tous ensemble, nous avons été confinés comme eux, nous avons eu des cours par visioconférence au même titre que les élèves du privé sous contrat et du public. Mais aujourd'hui, nous nous rendons compte qu'il y a deux poids et deux mesures", l'adolescente de 17 ans a-t-elle ajouté. Il y a aussi une différence de traitement avec les lycéens de l'an dernier qui ont pu passer "le même bac, de la même façon, en contrôle continu" : "Que s'est-il passé cette année pour que nous ne soyons pas traités de la même façon ?"

Après un mois de fermeture, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé une réouverture des lycées en demi-jauge à partir du 3 mai prochain. Un calendrier qui semble totalement contre-productif pour Vittoria de Savoie : "Comment pouvons-nous être prêts à passer nos épreuves de tronc commun à partir du 19 mai alors que les cours en présentiel auront à peine repris, que les conditions sanitaires ne sont pas réunies ?"

La future cheffe de la maison royale de Savoie craint que les élèves qui passeront le bac en contrôle continu auront "de bien meilleures notes" que ceux inscrits dans des établissements hors contrat. Tout en soulignant la pression psychologique que peuvent subir les élèves dans un contexte si incertain, la grande soeur de Luisa de Savoie demande donc "un allègement des épreuves" avec le passage en priorité des épreuves de spécialités pour ainsi avoir plus de temps et moins de stress.

En janvier 2021, Jean-Michel Blanquer avait dû annuler, pour les élèves de Terminale, les premières épreuves de spécialité du nouveau baccalauréat prévues en mars, au profit du contrôle continu, en raison de la crise sanitaire. Comme le rappelle l'AFP, grâce à une ordonnance, le gouvernement peut adapter les modalités du baccalauréat 2021 et d'autres examens en fonction de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 jusqu'à deux semaines avant le début des épreuves. Le 14 avril dernier, le Conseil d'Etat a ordonné au ministère de l'Education d'organiser pour les élèves de Terminale des lycées privés hors contrat, des épreuves de bac de latin-grec, dont ils sont pour le moment privés et qui rapportent des points de bonus.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image