Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Affaire conclue : Un objet brisé par un expert, Sophie Davant hilare !

16 photos
Lancer le diaporama
Emission "Affaire Conclue", le 20 février 2019. La pauvre Monique a vu son objet être cassé lors des estimations.
Pauvre Monique... Cette participante à "Affaire conclue" a vu une partie de sa cave à liqueurs exploser sur le plateau de l'émission. Et elle n'a pas vraiment pu compter sur le soutien de l'animatrice Sophie Davant.

Mercredi 20 février, dans Affaire Conclue (France 2), Monique a vu l'objet qu'elle faisait estimer se briser sur le sol. Un loupé qui a beaucoup fait rire Sophie Davant.

À lire aussi

Monique n'était pas peu fière de vendre sa cave à liqueurs datant de la fin du XIXe siècle et ça peut se comprendre puisque cette dernière était dotée de verres particulièrement beaux. Du moins ça c'était avant que certains finissent leur existence sur le sol du plateau après que la commissaire-priseur Patricia Casini-Vitalis a tenté de démontrer qu'il était aisé de prendre le service avec soi pour piquer-niquer.

Choquée et bouchée bée de voir une partie de son service explosé, Monique a tout de même gardé le sourire face à la commissaire qui s'est confondue en excuses et qui a promis de les remplacer par d'autres verres qu'elle trouvera dans d'autres ventes aux enchères. "Je suis contente, c'est pas moi", a pour sa part déclaré Sophie Davant qui s'est écartée pour rire de la situation.

L'objet finalement estimé à 250 euros est ensuite parti en salle des ventes et la malédiction des verres cassés a failli se poursuivre puisque Pierre-Jean Chalençon a failli en briser un autre. Au final, le service a été vendu à 200 euros.

Encore émue par la casse, Monique n'a pas hésité a raconté en salle des ventes le geste malheureux de Patricia Casini-Vitalis. Mais elle n'a pas eu le soutien qu'elle souhaitait La marchande d'art Caroline Margeridon lui a répondu : "Elle a peut-être cassé deux verres, mais il en manque beaucoup plus et une carafe..." Sympa...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel