Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Albert et Charlene de Monaco victorieux et indemnisés, 18 mois après le mariage

L'heure est aux règlements de comptes, sur le Rocher. Alors que le palais princier de Monaco émettait il y a quelques heures une mise au point musclée concernant la superproduction en préparation consacrée à la princesse Grace (incarnée par Nicole Kidman), que les descendants de Rainier III et Grace refusent catégoriquement de cautionner, on apprenait dans le même temps que le prince Albert II de Monaco et la princesse Charlene ont obtenu gain de cause dans leur action en justice contre le Sunday Times.

En juillet 2011, le tabloïd britannique, propriété du magnat des médias Rupert Murdoch qui allait ce même mois se retrouver au coeur du scandale des écoutes téléphoniques de News of the World, avait sapé le bonheur nuptial d'Albert et Charlene en publiant, au lendemain de leur mariage célébré les 1er et 2 juillet en principauté, un article (titré La Malédiction des Grimaldi) suggérant qu'il s'agissait d'un "mariage arrangé". Le Sunday Times y avançait que le prince Albert aurait confisqué le passeport de la princesse Charlene à l'aéroport de Nice pour empêcher sa fuite après qu'elle aurait découvert qu'il serait père d'un troisième enfant conçu hors mariage, et aurait noué avec elle un arrangement pour une union à durée déterminée moyennant une compensation financière. Rien que ça. Sous le feu éreintant des rumeurs de fugue de la fiancée du souverain monégasque et de paternité illégitime, le couple princier, qui s'est notamment insurgé en France contre les allégations de L'Express, ne laissait pas passer et saisissait la justice. "Aucune de ces allégations n'est vraie", a fait valoir Me Mark Thomson, avocat du prince Albert et de la princesse Charlene, devant la haute cour de justice de Londres, qui a de fait validé un arrangement à l'amiable entre les deux parties.

Le Sunday Times a en effet admis sa responsabilité et le caractère diffamatoire des propos, a annoncé mardi l'avocat du prince et de le princesse. En plus de présenter ses excuses, le tabloïd s'est engagé à verser des dommages et intérêts au couple, d'un montant qui serait encore à évaluer selon le tribunal, mais que The Guardian évalue à 300 000 livres (360 000 euros). Des étrennes conséquentes pour un couple qui ne cesse d'afficher en toute circonstance sa solidité.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Exclu - Chimène Badi répond à l'interview "La Liste", de Purepeople.com. Mai 2019.
Les deux aînés d'Edinson Cavani découvrent leur petite soeur India, née le 17 mai 2019 à Paris.
Larusso, nouvelle artiste de la tournée "Stars 80", en concert au Stade de France le 18 mai 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel