Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Anne Sinclair brise le silence : le grand retour d'une ''femme libre'' !

"Ni une sainte, ni une victime, une femme libre." Anne Sinclair brise le silence dans une longue interview pour le magazine ELLE. Sa motivation n'est pas d'évoquer les multiples affaires dans lesquelles son époux Dominique Strauss-Kahn est cité : "Je parle parce je vais reprendre mon métier de journaliste..." Après des semaines de bruits de couloir, la nouvelle est enfin confirmée : Anne Sinclair est la directrice éditoriale de la déclinaison française du site Internet américain The Huffington Post.

Anne Sinclair est apparue à New York, comme depuis leur retour à Paris, au plus près de son mari. Elle l'a soutenu, dans la plus grande discrétion et dignité. Comment a-t-elle intimement vécu ces derniers mois ? Nous n'en saurons rien : "Ce n'est pas aujourd'hui que j'y répondrai", prévient-elle. "Un jour, peut-être, je parlerai des événements qui se sont passés, mais si j'ai envie, quand j'aurai envie et comme j'en aurai envie." Anne Sinclair répète à l'envi qu'elle est "une femme libre" et ne supporte pas qu'on puisse insinuer le contraire. À commencer par les féministes, dont certaines l'ont accusée de légitimer la violence envers les femmes : "C'est inacceptable pour moi d'entendre cela parce qu'il n'y a pas eu de violence. S'il y en avait eu, les procureurs auraient poursuivi. Ils ne l'ont pas fait. C'est donc un terme que je refuse absolument. La violence me fait horreur. La violence verbale aussi (...) Être féministe, c'est combattre tout cela, ce n'est pas s'immiscer dans la vie privée des autres femmes pour décider à leur place ce qui leur semble moral ou pas."

Ce qu'en pensent les femmes...

En septembre, le magazine ELLE publiait un sondage exclusif dont ressortaient deux chiffres : 54% des femmes approuvaient le soutien d'Anne Sinclair à son mari, mais 74% auraient, à sa place, fini par partir. Anne Sinclair ne manque pas de souligner "l'ambivalence" de ces deux chiffres : "Eh bien, quittez votre mari si vous avez envie de le quitter ! C'est votre problème. Encore une fois je suis pour la liberté de chacun", répond la journaliste. Souhaitant aller plus loin, nos consoeurs du magazine ELLE se retrouvent face à un mur. Anne Sinclair est-elle toujours amoureuse de son mari ? La réponse est inévitable : "Ça ne vous regarde pas !"

La nomination d'Anne Sinclair à la tête du Huffington Post français sonne comme l'enterrement de la carrière politique de DSK. Strauss-Kahn président n'avait, de toute façon, jamais été l'ambition d'Anne Sinclair : "Au contraire, l'idée d'une candidature ne m'emballait pas.... Le pouvoir ? Je l'ai vu de trop près pour qu'il me fascine. Quant au rôle de Première dame, il n'existe pas en France (...) Tout cela me laisse extrêmement froide." À 63 ans, Anne Sinclair se dit très heureuse de retravailler. C'est pour elle une "vraie joie" bien que la télé ne lui manque pas : "Je n'ai jamais regretté d'avoir quitté 7 sur 7, il y a treize ans. Cela peut vous sembler étrange comparé à tous ces gens de télé qui n'arrivent pas à quitter l'antenne (...) Quand mon mari a été nommé ministre des Finances [en 1997, ndr], j'ai pensé que partir allait de soi, mais je ne veux donner de leçon à personne. Pour ce qui me concerne, il s'agissait d'un simple conflit d'intérêts évident (...) Je ne voulais pas que les téléspectateurs se demandent s'ils avaient la femme de Strauss-Kahn en face d'eux au moment où j'aurais interviewé Sarkozy sur la politique économique de la France. J'y aurais perdu ma liberté." DSK était tout de même ministre délégué à l'Industrie entre 1991 et 1992. Les fameuses liaisons dangereuses entre politiques et journalistes... Elle confie cependant que si DSK était resté au FMI ou s'il avait choisi de se relancer dans la bataille politique, elle n'est pas sûre qu'elle aurait pu se rendre disponible...

De fait, comment le Huffington Post traitera-t-il des sujets relatifs aux affaires du Carlton et New York, dans lesquelles Dominique Strauss-Kahn doit être entendu ? Anne Sinclair répond simplement : "Il va de soi que nous traiterons les sujets d'information qui se présenteront quels qu'ils soient. Je ne vous dis pas que, dans ce cas, c'est moi qui ferai le papier... mais ce sera traité, et ce, de la manière la plus professionnelle possible." Anne Sinclair croit pouvoir "encore apporter à ce métier" et reconnaît que "la lumière professionnelle est toujours plus plaisante..."

La version française du Huffington Post sera lancée lundi 23 janvier. À 9h30, Anne Sinclair rejoindra Arianna Huffington, David Kessler, directeur de la publication de la version française, et Paul Ackermann, rédacteur en chef, pour présenter cet Huff Post français à la presse.

Tandis qu'Anne Sinclair fait son retour dans le monde du travail, son époux ne quitte décidément plus les colonnes judiciaires. Dans VSD, le roi des forains Marcel Campion accuse DSK de lui avoir réclamé 5 millions de francs pour appuyer sa candidature de reprise du parc d'attractions Mirapolis en 1990. Dominique Strauss-Kahn porte plainte pour diffamation.

 

L'intégralité de cette interview d'Anne Sinclair est à découvrir dans ELLE, en kiosques le 19 janiver 2011.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Dans "TPMP People" (C8) vendredi 16 novembre 2018, Loana, célibataire, évoque le qui fait fuir les hommes.
Dylan Deschamps partage le sacre de son père Didier Deschamps, élu meilleur entraîneur de l'année par la FIFA, à Londres, le 24 septembre 2018.
Extrait de l'émission Je t'aime, etc. sur France 2 le 22 janvier 2019
Stéphane Freiss évoque le petit surnom que Julie Gayet donne à François Hollande dans l'émission "On n'est pas couché" sur France 2 le 2 septembre 2018.
Jade Leboeuf et son père Franck Leboeuf à Disneyland, le week-end du 6 et 7 octobre 2018.
Chantal Ladesou dans Les enfants de la télé, sur France 2, le 5 janvier 2019
Michel Onfray dans "Les Terriens du samedi", le 8 septembre 2018.
Renaud Capuçon dans C à vous, sur France 5, le 21 novembre 2018
Macha Méril réagit sur RTL à la mort de Michel Legrand. L'intégralité de cette interview est diffusée le 30 janvier 2019 à 18h35 sur RTL.
Kelly Vedovelli et Matthieu Delormeau dansent collé-serré - "Touche à mon poste", C8, 12 octobre 2018
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel