Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

César 2013 : Camille Redouble bredouille, Noémie Lvovsky grande perdante

La dure loi des récompenses des César a frappé Camille redouble, ce 22 février. La comédie de et avec Noémie Lvovsky était bien lotie avec treize nominations, mais l'Amour aura été plus fort en obtenant 5 César lors de cette 38e cérémonie des César. Le drame de Michael Haneke était le favori, lui qui a raflé la Palme d'or il y a quelques mois et qui est également en course pour les Oscars.

La débâcle de Camille redouble rappelle celle de Polisse, qui n'avait récolté "que" deux trophées, pour le meilleur espoir féminin et le meilleur montage, l'an dernier. Une déception pour l'équipe de Camille redouble qui doit cependant ravir les détracteurs de ce film. En effet, certains critiques ont relevé les similitudes avec une réalisation de Francis Ford Coppola, Peggy Sue s'est mariée. Ainsi, on reprochait aux César de l'avoir nommé dans la catégorie meilleur scénario original, alors qu'il rappelle beaucoup le film américain de 1987.

L'absence de Camille redouble au palmarès fait aussi écho au fait que l'Académie a du mal à remettre ses prix les plus prestigieux (film, réalisateur...) à des comédies. Certes, les deux acteurs du Prénom, Valérie Benguigui et Guillaume de Tonquédec, ont obtenu les récompenses catégorie meilleur second rôle, mais les César ne semblent pas prêts à donner un trophée de meilleur film à un non-drame.

Cette année, Jacques Audiard n'aura pas non plus fait son carton aux César, devancé par Amour. De rouille et d'os obtiendra néanmoins les prix de meilleurs scénario original, montage, espoir masculin (Matthias Schoenaerts) et musique. Ce dernier est revenu à Alexandre Desplat, donc la cheminée est recouverte de récompenses, sachant qu'il est nommé aux Oscars pour Argo. Les Adieux à la reine se contentera des prix - mérités - dits techniques (costumes, décors) et celui de la meilleure photo. Vincent Lindon est encore reparti sans trophée, après cinq nominations, dont la dernière était pour Quelques heures de printemps.

Le palmarès de cette 38e cérémonie des César ne regorge pas de surprises, mais personne ne remettra en cause le triomphe d'Amour, unanime, comme il l'était lors du Festival de Cannes

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel