Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Chester Bennington : Son ex-femme, "dégoûtée", s'en prend violemment à sa veuve

Samantha Olit, ex-femme de Chester Bennington et mère de leur fils Draven, photo de son compte Facebook.
12 photos
Lancer le diaporama
Samantha Olit, ex-femme de Chester Bennington et mère de leur fils Draven, photo de son compte Facebook.
Samantha Olit n'a pas digéré le déroulement des obsèques du rockeur de Linkin Park et, un mois plus tard, le fait savoir en des termes très offensifs.

Un mois après ses obsèques, Chester Bennington ne repose pas encore tout à fait en paix. Le chanteur de Linkin Park, en proie à des démons qui l'ont poussé au suicide le 20 juillet 2017, a reçu l'adieu de ses proches le 30 juillet à l'occasion d'une cérémonie intime organisée dans un parc botanique de Palos Verdes proche du domicile où il a été retrouvé pendu.

Quelques heures auparavant, sa veuve, Talinda, sortait de son silence pour la première fois depuis la disparition du rockeur, pleurant son âme soeur et le héros de leurs enfants (Tyler Lee, 11 ans, et des jumeaux Lily et Lila, 6 ans) dans un message poignant.

A son tour, Samantha Olit, qui fut la première épouse de Chester et eut avec lui un garçon aujourd'hui âgé de 15 ans, Draven, se manifeste. Mais dans son cas, c'est avec colère. En des termes très véhéments, celle-ci critique dans un très long message publié sur Facebook l'organisation des funérailles de celui auquel elle fut mariée de 1996 à 2005. "Je me suis comportée en dame, je me suis tue. J'ai gardé la tête haute (...) Aujourd'hui je parle et je ne cherche pas le conflit, mais je ne resterai pas assise les bras croisés plus longtemps", annonce en préambule celle qui, sur le réseau social, utilise l'identité "Samantha Bennington".

Je suis tellement dégoûtée

D'emblée très critique sur la manière dont est gérée la mémoire de Chester Bennington et la fondation de prévention du suicide créée suite à sa mort, elle adresse de premiers reproches, estimant avoir été largement exclue par la veuve lors des obsèques : "Mon fils et moi n'avons pas eu l'occasion de nous exprimer, dit-elle, pas même lors de ses funérailles (qui ne représentaient que sa vie depuis qu'il était marié à sa nouvelle épouse). Il n'y avait de photos de lui nulle part, à l'exception d'une seule (...) Dra [Draven] n'a jamais été traité de manière équitable par T [Talinda] et n'a jamais voulu y aller à cause de cela. Et maintenant, vu qu'il ne veut pas retourner dans la maison où a eu lieu le suicide de son père, les rumeurs qui voudraient que je l'empêche de fréquenter ses frères et soeurs ne pourraient être plus loin de la vérité ! C'était comment, ce dîner où nous nous sommes tous retrouvés ??? Oh, merci pour n'avoir pas honoré le seul voeu de mon fils, qui était de partager sa prière avec ses frères et soeurs et de jeter les roses dans l'océan avec lui. Merci pour ne m'avoir pas donné, pas plus qu'à mes 31 invités, le moindre détail sur le lieu où avait lieu la célébration d'après, oh et votre coup de fil des heures plus tard pour demander où nous étions, laissez-moi rire."

Très vindicative, Samantha Olit regrette ensuite "l'étalage écoeurant et délirant" qui a selon elle eu lieu lors des funérailles, regrettant que l'existence de Chester Bennington ait été réduite à son activité de rockeur. "Un homme qui fut un petit garçon et qui a grandi, qui aimait tant de choses. Devenir une rockstar n'en était qu'une ! Où étaient les photos de lui, pourquoi le programme avait l'air d'un menu au rabais ? Je suis si dégoûtée, à tellement de niveaux. Il y a plein d'amis et de famille qui auraient dû être là, mais voilà ce qui arrive quand vous réduisez la vie de quelqu'un à douze années pour ses funérailles", tempête-t-elle.

C'est mon fils, pas le vôtre

Puis elle cible des questions d'ordre matériel et légal, se disant heureuse d'avoir des documents de justice pour prouver les dispositions que Chester avait prises pour leur fils Draven et évoquant les "sacrifices financiers" qu'ils firent par le passé. "Honte à vous ! La vérité jaillira à tous les niveaux. Nous n'avons pas eu l'opportunité d'honorer son père convenablement pour l'ensemble de sa vie et honnêtement, et ce manque de respect et d'honnêteté, c'est juste écoeurant. Nous n'avons aucun endroit où aller nous recueillir, ni une partie de ses cendres. Vous voulez que mon fils ait des choses qui lui appartenaient, alors donnez-lui quelque chose que vous trouvez significative, ne le forcez pas à aller dans cette maison, il n'a que 15 ans et même dans un an, je ne crois pas que la situation aura changé. (...) C'est mon fils, pas le vôtre. Il préférait ne pas avoir une veste qui était à son père plutôt que vous le forciez à aller dans cette maison."

Dans la fin de son message, l'ex-épouse du rockeur s'attaque à ceux dont elle considère qu'ils "capitalisent sur la mort" de Chester : "Nous savons pourquoi vous vous comportez comme vous le faites et dites les choses que vous dites. Vous avez peur que la vérité sorte. Je ne parle pas qu'à une personne en particulier (...) Regardez dans le miroir, j'espère que vous aimez ce que vous voyez. Business is business, mais je vois zéro amour", accuse-t-elle de manière sibylline.

Talinda Bennington répondra-t-elle à ce torrent de rancoeurs ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Shakira sexy et décolletée, la bomba met le feu sur les Champs Elysées
Ben Affleck papa poule sexy et écolo, il emmène Violet Ann et Seraphina Rose au marché