Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

David Bowie: Robert Fox, son ami, raconte ses derniers mois...

20 photos
Lancer le diaporama
Décédé le 10 janvier, l'icône britannique avait tout préparé et espérait même prolonger sa vie avec un nouveau traitement.

Dans une interview accordée au Telegraph, Robert Fox raconte les derniers mois de David Bowie. L'homme a beaucoup compté pour l'icône anglaise, eux qui se sont connus en 1974. À l'époque, Fox est séduit par le charisme de Bowie, sa voix comme sa sympathie. "Il n'était pas prétentieux, à la recherche d'attention ; il était plutôt timide, modeste, cultivé et intéressé en tout", dira de lui Robert Fox.

À lire aussi

Producteur, David Bowie avait fait appel à ses lumières pour Lazarus, l'adaptation sur les planches de The Man Who Fell to Earth (film dans lequel Bowie avait joué) mise en scène par Ivo van Hove. Bowie avait co-écrit la pièce avec Enda Walsh. C'est en novembre 2014 qu'il apprend la maladie de son vieil ami. "Ce fut un choc", s'est souvenu Fox. Mais Bowie va faire les choses comme il l'entend, et demander aux très rares personnes qui le savaient atteint d'un cancer du foie, de ne rien dire. "Personne ne savait, assure Fox. Personne n'avait même suggéré le fait qu'il y avait quelque chose." Le producteur passera alors de longs mois avec Bowie, le sachant en phase terminale. "Et puis on s'est levé lundi [10 janvier, jour de l'annonce de la mort de la star, NDLR] et on a vu les news. Je pense que c'est la manière dont il voulait que ça se fasse", commente l'intéressé, lequel assure que Bowie voulait "le minimum de tapage" pour mieux préparer sa sortie coup de théâtre. Il rajoute : "Je pense qu'il voulait protéger sa famille de la folie que cela aurait pu provoquer. Cela aurait empiété sur Lazarus, sur l'album, sa famille. Et il l'a fait de manière parfaite."

Jusqu'au bout, David Bowie aura lutté, suscitant l'admiration doublée d'inquiétudes de son ami, notamment lorsque le chanteur décide de faire lui-même les cascades de son dernier clip extrait de Blackstar, Lazarus. "J'ai pensé, 'qu'est-ce que... Il a presque 69 ans, il ne va vraiment pas bien ; pourquoi il s'inflige ça ?'. Mais c'est ce qu'il a fait", raconte Fox au titre britannique.

Il verra Bowie pour la dernière fois le 9 décembre 2015, deux jours après la première de Lazarus au New York Theatre Workshop. "Il voulait parler du spectacle, comment il le ressentait, quels plans il avait en tête, l'avenir, s'est souvenu Fox qui dit alors avoir ressenti une étrange sensation de "dernière fois". "Mais c'était moi qui avait ressenti cela. Lui n'avait donné aucune sorte d'indice." Si ce n'est le fait que David Bowie avait décliné l'opening party de sa propre pièce, préférant rentrer chez lui.

Dans un autre entretien accordé au Times, ce même Robert Fox avait révélé que David Bowie allait prendre un nouveau traitement qui le rendait "optimiste" juste avant de s'éteindre. "Il était sur le point de commencer un nouveau traitement un peu expérimental mais qui avait connu quelques succès sur d'autres gens", raconte Fox, pour qui Bowie "se sentait optimiste sur la perspective de prolonger sa vie".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel