Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jules Bianchi, héros pleuré en Hongrie : "Cette victoire est pour toi..."

22 photos
Lancer le diaporama
L'hommage rendu à Jules Bianchi avant le départ du Grand Prix de Hongrie, le 27 juillet 2015 à Mogyoród
L'émotion était au rendez-vous en Hongrie sur le circuit du Hungaroring. Neuf jours après la mort de Jules Bianchi, la F1 reprenait ses droits. L'occasion pour les pilotes de rendre un dernier hommage au jeune pilote.

Avant le départ du Grand Prix de Hongrie sur l'incontournable circuit du Hungaroring, les pilotes ont rendu un ultime et vibrant hommage à l'un des leurs, Jules Bianchi, décédé le 17 juillet dernier. Au terme d'une semaine éprouvante, le monde de la F1 a dit adieu à l'un de ses plus prometteurs talents.

Silence et émotion

Ce dimanche 26 juillet, le soleil brillait haut dans le ciel de Hongrie. Durant une minute, la centaine de milliers de spectateurs s'est tue, accompagnant les pilotes dans leur dernier hommage à Jules Bianchi avant que l'hymne hongrois ne retentisse, interprété par une chanteuse lyrique accompagnée d'un orchestre de chambre. Sur la grille de départ, devant la pole position, Romain Grosjean, Fernando Alonso, Lewis Hamilton, Sebastian Vettel et les autres s'étaient rassemblés, en cercle, autour du casque de Jules Bianchi. Ensemble, ils ont accompagné la famille du jeune pilote niçois, décédé à 25 ans après neuf mois de coma, dans lequel il était plongé suite à son accident survenu lors du Grand Prix du Japon à Suzuka.

En fond de grille, toute l'équipe Manor Marussia, l'écurie de Jules Bianchi, avec ses dirigeants Graeme Lowdon et John Booth, s'était réunie autour d'un panneau de course portant l'inscription "We miss you Jules" ("tu nous manques Jules"), en lettres rouges sur fond noir.

L'émotion était palpable autour de Philippe Bianchi, son épouse Christine, sa fille Mélanie et son fils Tom, que l'avion privé de Bernie Ecclestone était allé chercher à Nice. Invités au Grand Prix de Hongrie, ils ont ainsi participé à l'émouvant hommage et ont pu se rendre compte, de nouveau, à quel point leur fils était apprécié au sein du paddock, en écho aux obsèques, à laquelle la quasi totalité des pilotes avaient assisté. "C'est une situation terrible mais notre famille voulait se rendre compte, sur place, de ce soutien, a confié Philippe Bianchi à la télévision allemande RTL. Jules aussi est avec nous aujourd'hui."

Cette victoire est pour toi.

Tous les pilotes et leurs bolides portaient un #CiaoJules ou un #JB17 pour se souvenir. Mais malgré l'émotion, il fallait prendre le volant et livrer bataille durant 70 tours. Et, à l'arrivée, c'est Sebastian Vettel et la Scuderia Ferrari, dont Jules Bianchi était l'un des éléments les plus prometteurs, qui s'imposaient. L'occasion pour l'Allemand de saluer encore la mémoire du jeune pilote... "Et merci Jules, cette victoire est pour toi", déclarait l'Allemand en français dans la radio de bord alors qu'il était au volant de sa voiture, ajoutant en anglais : "Tu seras toujours dans nos coeurs. Nous savons que, tôt ou tard, tu aurais fais partie de cette équipe." Sur le podium, face à la foule, le quadruple champion du monde dédiait à nouveau sa victoire à Jules Bianchi, dans un grand moment d'émotion. "Cette victoire est pour Jules. Ça a été une semaine incroyablement dure, pour nous tous, donc cette victoire est pour lui. Et on sait tous chez Ferrari, chez les fans, qu'un jour ou l'autre il aurait été un pilote Ferrari."

Troisième de l'épreuve, et faisant partie de ses plus proches amis, Daniel Ricciardo y allait lui aussi de son message à Jules : "J'ai mis tout mon coeur dans cette course... Et aujourd'hui, il était gros." Romain Grosjean, septième de l'épreuve, confiait son émotion et les quelques mots que Philippe Bianchi lui avait adressés juste avant le départ : "J'ai vu Philippe Bianchi avant la course et il m'a dit 'on a encore des ondes positives pour toi'. Et je crois qu'aujourd'hui elles étaient là parce que je ne sais pas comment, je me suis retrouvé 7e puis 6e, puis il a fallu se battre avec les Mercedes. J'en garde une derrière, c'est pas mal, et je crois qu'aujourd'hui les points étaient inespérés et je ne sais pas comment on finit là."

Sûrement grâce à Jules et son esprit, à jamais dans le coeur de nos pilotes...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Nadal superstar : le champion pose une année de plus avec sa coupe de Roland Garros