Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Koh Lanta Vietnam : Aurélie et Boris éliminés, Valentin brûlé, le public est là!

Aurélie est éliminée... (prime du 5 novembre 2010)
28 photos
Lancer le diaporama
Aurélie est éliminée... (prime du 5 novembre 2010)

Réactualisation : Les audiences repartent à la hausse pour Koh Lanta... L'épisode crucial de la réunification a attiré quelque 7 millions de téléspectateurs : c'est 900 000 de plus que la semaine précédente. Les parts de marché repartent, elles aussi, à la hausse avec 27% sur l'ensemble du public, et une ménagère toujours très fidèle avec 37% d'audience. En revanche, la mauvaise nouvelle pour TF1, c'est que M6 est un concurrent de taille avec ses épisodes inédits de NCIS. Avec 6,5 millions de curieux et 25% de parts de marché, la chaîne se rapproche dangereusement de TF1 qui ne voit plus Koh Lanta comme un programme absolument intouchable...

Revoyez l'excellent épisode d'hier soir en intégralité dans notre player vidéo !


Ce Koh Lanta Vietnam est de plus en plus difficile. Et les plus faibles (ou les moins efficaces) n'ont pas leur place. Audrey en a fait les frais la semaine dernière...

PRIME DU 5 DÉCEMBRE 2010

Pour Boris, le conseil qui a éliminé Audrey était "un conseil intéressant" puisque, selon lui, "c'est la bonne personne qui est partie". Claude pense pareil mais Wafa, elle, est en colère. Elle est très déçue que son amie soit partie et trouve inopportun de régler ses comptes lors du conseil comme cela s'est fait. Wafa dit ne plus faire confiance à personne, désormais...

(21ème jour) Wafa enrage contre Abdellah...

Chez les rouges...
Dès le lendemain de ce conseil, Wafa se met au travail : elle va remplir les gourdes d'eau. Les autres sont ravis de ce changement de comportement car il était temps qu'elle comprenne qu'il faut être actif sur le campement. Mais Abdellah est clair, après le "vote sanction" contre Audrey, plus question d'éliminer les gens : il faut rester solidaire ! Wafa ne décolère pas du départ de son amie Audrey et demande des explications au leader Claude : il estime qu'Audrey avait une mauvaise influence sur Wafa... Mais au cours de cet échange avec Claude, Wafa apprend surtout qu'Abdellah voulait se débarrasser d'elle car il la craint à l'approche de la réunification. Vraiment ? Wafa a une cible : Abdellah est dans son collimateur désormais...
Mais il est temps d'oublier les conflits puisque voici l'épreuve de confort.

Épreuve de confort et Claude et Kunlé désignés comme ambassadeurs

Denis Brogniart promet aux gagnants une côte de boeuf avec des frites. Pour déguster ce repas de Buffalo Grill, il faut GAGNER. Il faut choisir un représentant par équipe dit "champion" (Claude pour les rouges et Kunlé pour les jaunes) qui vont devoir courir autour d'un terrain ovale en portant un sac. Chacun est à une extrémité de l'ovale et le but est de rattraper le "champion " de l'autre équipe. Un détail : il fait 44 °C. Claude court et saute comme un petit cabri, alors que Kunlé a l'agilité d'un ornithorynque. Sans surprise, c'est donc Claude qui l'emporte pour l'équipe rouge. Ils salivent tous en pensant au bon repas qu'ils vont déguster. Mais Denis, toujours enclin aux surprises, leur apprend que les "rôles de champions" ne s'arrêtent pas là. La réunification aura lieu demain... et les deux champions (Claude et Kunlé) sont nommés AMBASSADEURS.

Valentin gravement blessé pour avoir sauvé... des frites !

Chez les rouges...
Cette histoire d'ambassadeurs stresse, mais l'appétit prend le pas sur le stress pour les Do. De magnifiques pièces de viande : "On s'est pas foutus de nous sur la qualité, je peux le certifier" promet Claude dont le père était boucher. Ils sont tous si affamés qu'ils ne voudraient surtout pas perdre une frite. D'ailleurs quand le plat de frites manque de tomber, Valentin accourt... et se brûle le doigt ! Une grosse brûlure qui n'empêche personne de manger.

Mais finalement, la brûlure de Valentin est plus grave que prévue, d'après le médecin : il s'est cramé le doigt au troisième degré et ne doit surtout pas aller dans l'eau. Le médecin s'inquiète que le candidat ne ressente aucune douleur et atteste qu'il y a un risque d'infection... ce qui pourrait compromettre sa participation dans l'aventure pour les prochains jours. Valentin est déçu de cette sentence médicale : "J'aurais préféré me blesser d'une façon plus héroïque quand même". Et les filles de le rassurer : "mais t'étais héroïque, t'as sauvé les frites !". Outre la blessure de Valentin, ce qui préoccupe les candidats, c'est ce conseil des ambassadeurs. Heureusement, Claude se dit un peu rassuré d'avoir son ami Kunlé face à lui.

Le conseil des ambassadeurs angoisse les candidats

Chez les jaunes...
On ne mange pas de frites mais tout le monde songe au conseil des ambassadeurs : quel candidat faudra-t-il éliminer ? Tout le monde a conscience que ce conseil est difficile car c'est une négociation : les représentants de chaque équipe doivent se mettre d'accord pour éliminer quelqu'un. S'il n'y parviennent pas, c'est l'un des ambassadeurs qui doit partir. Kunlé pense éliminer Véronique s'il y a pas d'autres alternatives. Mais pour Philippe, ce n'est pas normal d'être prêt à mettre une personne de son équipe en balotage : sacrifier Véronique pour sauver sa place, ce n'est pas fairplay pour Philippe.

Chez les rouges...
Tout le monde fait confiance à Claude pour la négociation avec Kunlé... Mais Boris est dans le doute et aurait aimé être l'ambassadeur. Ce qui aurait soulagé Claude, agacé d'avoir ce rôle. Mais quitte à éliminer un jaune, il faut le choisir judicieusement car la réunification est proche.

(22ème jour) : Stress, tactique et stratégie pour les ambassadeurs...

Chez les rouges...
Les rouges ont chacun leur avis sur le meilleur jaune à éliminer. Mais Claude passe un test de motivation chez ses camarades. Serait-il prêt à éliminer un membre de son équipe rouge ? Possible. Claude songe à évincer Boris... qui semble avoir atteint ses limites dans le jeu.

Chez les jaunes...
La nuit a porté conseil à Kunlé qui ne veut plus éliminer Véronique, après une discussion avec la principale concernée. En fait, maintenant il "s'en contre-fout" et veut juste n'éliminer aucun jaune. Cela paraît compliqué. Mais ça l'est peut-être moins que prévu...

Chez les rouges..
...En effet, Boris demande à Claude de donner son nom comme candidat à éliminer ! Le leader Claude est contre cette idée : si Boris veut partir, il n'a qu'à abandonner. D'ailleurs, Claude compte négocier, avec Kunlé, le nom d'Aurélie. Et tant pis si Boris veut partir...

Le conseil des ambassadeurs se déroule dans le calme. S'ils ne se mettent pas d'accord, ils disputeront un duel et le gagnant choisira seul le nom du sortant. Claude joue franc-jeu et avance les noms d'Abdellah, le fourbe. Et d'Aurélie. Kunlé n'est pas d'accord.

Réunification, élimination de Boris et misogynie

Chez les jaunes...
Ils sont ravis : la réunification se fait sur la plage des rouges ! Philippe est ravi de retrouver toutes les infrastructures qu'il avait érigées sur cette plage (avant les changements d'équipes) au tout début de l'aventure sur cette île.

Les jaunes arrivent chez donc chez les rouges et sont accueillis par des confettis (invisibles) et un tapis rouge imaginaire. Il ne manque que les maracas et la folie serait assurée !
Aurélie est enchantée de découvrir ce camp propre et organisé. Maintenant, tous réunis, ils font des supputations sur les négociations que sont en train d'entreprendre Kunlé et Claude : Aurélie et Véronique se savent sur la sellette. Philippe avoue, face caméra, qu'il veut qu'un homme gagne ce Koh Lanta 2010 et qu'il faut donc "virer les femmes tout de suite".

Claude et Kunlé reviennent sur l'île, après leur conseil, et annoncent que Boris est éliminé. Un choix que Claude n'a pas fait de gaîté de coeur. Mais cette décision soulage Aurélie et Véronique ! Quand Denis arrive pour aller chercher Boris, les jugements sont nombreux : Denis, sportif dans l'âme, estime que Boris "baisse les bras" et se demande "si cette sortie est vraiment honorable". Oh... mais Denis juge !

Valentin évacué et une nouvelle alliance est créée !

Mais Boris justifie sa volonté de partir par le manque de nourriture. Voilà donc qu'il quitte l'île avec Denis... pendant qu'un autre garçon s'inquiète : Valentin. Le jeune homme célibataire a peur pour son doigt. Et il fait bien : le médecin choisit de l'évacuer provisoirement pour éviter des risques d'infection. Il doit faire des examens complémentaires à l'hôpital...

Ce départ est un coup dur qui modifie les stratégies : Claude informe donc son bras droit Laurence de la nouvelle stratégie à adopter. Le "nouveau clan à protéger" est : Kunlé, Philippe, Claude, Laurence, Wafa et Véronique. Laurence accepte cette alliance et Wafa n'est pas difficile à convaincre dès que Claude évoque le cas du méchant Abdellah. Et dire que ce dernier ne se doute pas qu'une offensive se monte contre lui...

Ce nouveau groupe est très stratège car Claude est chargé de faire croire à de nouvelles alliances aux autres candidats. Tout le monde pense tout de même à éliminer Abdellah. Est-il en danger ?

(23ème jour) Cochon pendu et coup de bluff réussi !

Après une nuit terrible et extrêmement pluvieuse, les candidats se réveillent frigorifiés, fatigués et de mauvaise humeur. Dommage qu'ils soient dans cet état, puisqu'il y a l'épreuve d'immunité qui est annoncée : la fameuse épreuve du cochon pendu.
Claude exulte en prétendant que son record est de 1h30 ! Impressionnant. Mais Claude est un petit chenapan : face caméra, il avoue qu'il n'a jamais essayé et que c'était pour leur mettre la pression ! Joli coup de bluff !

Avant de commencer l'épreuve d'immunité, Denis précise que le sort de Valentin est actuellement entre les mains d'un médecin de Saïgon. L'épreuve du cochon pendu (ou du paresseux) est terrible, surtout par cette chaleur et les candidats tombent comme des mouches. Le duel final se fait entre Wafa et Claude, deux sportifs, qui restent accrochés presque 1h45... c'est finalement Claude qui rafle l'immunité.

Future disette et nouvelles stratégies ?

De retour sur le campement, la question de la nourriture pose problème puisqu'il n'y a pas assez de riz pour tout le monde. La disette menace...

Ajoutez à cela le conseil et vous aurez des candidats anxieux. Aurélie et Marine semblent sur la sellette car les deux filles ne parlent plus à Claude et Philippe. Bizarrement, Abdellah, lui, semble toujours aussi serein. A raison ?

Le conseil : le candidat éliminé est...

Denis donne immédiatement des nouvelles de Valentin, évacué plus tôt à cause de sa brûlure. Le médecin a décidé que pour le moment, le jeune homme est en consultation à Saïgon, que rien n'est décidé, qu'il ne peut donc pas voter... mais personne ne peut voter contre lui.
Après le traditionnel règlement de comptes, le vote se fait : c'est Aurélie qui est éliminée.

Elle est le maillon faible. Au revoir.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel