Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie opéré en secret d'une tumeur

Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie en promotion pour son émission Il Principiante. Il Lavoro nobilita, à Milan, le 26 janvier 2012. En janvier 2012, l'époux de Clotilde Courau a révélé qu'il avait été opéré en décembre 2011 d'une tumeur nasale.
8 photos
Lancer le diaporama
Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie en promotion pour son émission Il Principiante. Il Lavoro nobilita, à Milan, le 26 janvier 2012. En janvier 2012, l'époux de Clotilde Courau a révélé qu'il avait été opéré en décembre 2011 d'une tumeur nasale.

Emmanuel-Philibert de Savoie n'hésite pas à se donner en spectacle, danseur enthousiasmant dans le télé-crochet transalpin Ballando con le Stelle en 2009, chanteur finaliste au festival de SanRemo en 2010, ou encore employé communal préposé aux égoûts d'une petite ville littorale vénitienne pour les besoins de l'émission de télé-réalité Il principiante. Il lavoro nobilita (Le débutant. Le travail rend noble), dont il assure actuellement la promotion à travers l'Italie, avec son aisance naturelle, avant le début du programme à la fin du mois, le 31, sur la chaîne Cielo.

En revanche, l'époux de Clotilde Courau et père de Vittoria, 8 ans, et Luisa, 5 ans, s'est montré nettement moins volubile sur l'hospitalisation qu'il a dû subir au mois de décembre 2011 en raison d'une tumeur...

Il y avait bien eu quelques rumeurs, mais le prince de Venise et de Piémont, 39 ans, élucide le mystère de son hospitalisation secrète à Genève, due à la présence d'un carcinome bénin, dans les pages de la revue Diva e Donna : "Un jour, je me suis retrouvé sans voix, et ma femme Clotilde m'a dit : "Va consulter." On m'a diagnostiqué une tumeur à la cloison nasale et j'ai subi une intervention très radicale : on m'a retiré les trois quarts du cartilage et une partie de l'os nasal. J'ai ensuite dû attendre lerésultat de l'analyse pour savoir s'il s'agissait d'une tumeur maligne ou bénigne. Par chance, elle s'est révélée bénigne." Opéré le 3 décembre à Genève de ce carcinome découvert par hasard au retour d'un concert avec son ami le chanteur Pupo, il prône aujourd'hui la prévention : "La prévention pour tous. Nous en avons les moyens techniques, faisons-le."

Durant son séjour à l'hôpital, où il a préféré rester seul et réfléchir au tournage de son émission de télé-réalité (il en est non seulement le protagoniste, mais aussi le créateur) Il principiante, il a trouvé du réconfort et de la confiance dans sa foi : "Je crois vraiment à l'idée de l'ange gardien, d'une personne au-dessus de nous qui nous aide dans ces moments difficiles." A la lecture de ces mots, on ne peut s'empêcher de repenser à l'accident de moto dont il a réchappé fin 2009 à Paris.

A le voir en pleine santé et tout sourire lors d'une conférence de presse à l'hôtel Armani de Milan ce 26 janvier 2012, pour présenter Il principiante. Il lavoro nobilita, impossible de soupçonner qu'Emmanuel Philibert de Savoie sort d'une épreuve aussi angoissante. Le séduisant prince regarde devant, et a déjà conquis le grand public grâce à son éducation et son sens de l'autodérision, qui triomphent globalement des préjugés attachés à son statut de chef de la Maison de Savoie. Le genre d'autodérision qui l'a poussé, lors de ce rendez-vous avec la presse, à demander à Gianni Morandi de l'inviter à nouveau au Festival de SanRemo, même si c'est pour "laver la scène", allusion à sa récente aventure télévisuelle.

Il en apporte une nouvelle preuve en payant de sa personne pour Il principiante, flanqué du slogan "né prince, devenu débutant" (principe si nasce ma principiante si diventa) : "C'est dur, mais c'est la seule façon de se mettre à l'épreuve et de réellement comprendre la fatigue des personnes qui remplissent ces fonctions tous les jours", confiait-il au Corriere del Veneto après avoir troqué sa vie contre celle d'un pizzaiolo, d'un toiletteur pour chiens, d'un "dog-sitter", d'un distributeur de journaux gratuits ou encore d'un coursier à vélo. Des missions "sadiquement" choisies par le public, les internautes. Il explique ainsi son concept : "Tout commence comme une fable. De mon château en Suisse, je voyais l'Italie et le travail de loin. Alors j'ai décidé de faire appel à mes concitoyens, pour essayer de travailler comme tout le monde. Sur mon iPad, j'ai reçu plein de messages, plein de demandes pour aller chaque semaine vers une nouvelle aventure. Le premier jour, j'ai une conversation introductive ; le deuxième, j'apprends auprès d'un tuteur ; le troisième, je fais par moi-même. Et au final, mon travail est évalué par mon employeur. Je rigole, je crois que le public va mesurer mon incompétence. Le reste, c'est la pure réalité : 22 heures de tournage par jour, à apprendre et à suivre les consignes." Le tout condensé en épisodes de 45 minutes, qui seront au nombre de 10. Il se dit que le prince Emmanuel-Philibert, qui travaille sur un autre programme focalisé sur le thème du mariage pour la télé américaine, pourrait offrir à son public un onzième épisode bonus : les coulisses de son aventure laborieuse.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel