Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nelson Monfort encore accusé de faire des "ménages" : convoqué par le boss !

5 photos
Lancer le diaporama

Nelson Monfort relance-t-il l'affaire des "ménages" à France Télévisions ? Le commentateur polyglotte de sports est actuellement le consultant exceptionnel d'Athlenergy. Le journaliste a même tourné une vidéo pour vous inviter à visiter le site officiel de cette filiale du groupe nucléaire Areva, par ailleurs sponsor de la Fédération française d'athlétisme. Du 4 au 6 mars se tiendront d'ailleurs à Paris les championnats d'Europe d'athlétisme en salle que Monfort commentera en premier lieu sur France Télé : cette double casquette provoque la colère des journalistes sportifs du groupe.

Selon LePost.fr, Daniel Bilalian, patron des sports du service public, a annoncé lundi soir à ses équipes avoir convoqué Nelson Monfort ce mardi pour qu'il s'explique sur ce présumé "ménage". Comme le rappellent nos confrères, un ménage, c'est quand un journaliste propose ses services à une autre entreprise que la sienne pour arrondir ses fins de mois. Nelson Monfort assure pourtant à la rédaction du Post avoir obtenu l'accord de son patron pour nouer ce partenariat commercial avec Areva.

Ce n'est pas la première fois que Nelson Monfort se retrouve au coeur d'une telle affaire. Lors du tournoi de Roland-Garros 2009, il avait invité Mickey sur le plateau du Tennis Club sur France 4, quelques jours seulement après avoir commenté un match de charité à Disneyland Paris. Cette improbable interview d'un personnage de fiction à la Porte d'Auteuil avait été considérée comme de la publicité gratuite pour le parc d'attractions. Nelson Monfort et Patrick Montel, qui présentait le Tennis Club, écopaient en septembre de la même année d'un blâme. Cette sanction sans réelle portée juridique avait eu le don d'agacer encore plus la rédaction du service des sports, d'où la colère des journalistes en découvrant le deal de Monfort avec Areva.

À suivre...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel