Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Sarkozy encore en colère contre Canal+ ?

Nicolas Sarkozy
4 photos
Lancer le diaporama

L'intérêt de Nicolas Sarkozy pour les médias - et certains diront de leur contrôle - n'est un secret pour personne. Le président a bien profité de la reforme de l'audiovisuel, en mars 2009, pour s'octroyer le droit de nommer les dirigeants de France Télévisions et Radio France.

Peu se sont donc étonnés de l'existence d'une liste noire des animateurs de France Télévisions. Emmanuel Berretta, spécialiste média au Point, a publié cette liste où l'on retrouve ceux que Sarkozy aimerait voir partir et remplacer comme Laurent Ruquier et Patrick Sébastien au profit de, par exemple, Daniela Lumbroso et Patrick Sabatier. Cette liste a été mollement... démentie !

L'autre chaîne dans le collimateur du président serait l'indépendante Canal+. Selon le Nouvel Observateur, paru aujourd'hui, la chaîne cryptée a programmé sur sa grille de rentrée, publiée fin août, une mini-série - sous forme de comédie musicale - co-écrit et co-réalisée par les rappeurs Hamé et Ekoué. Ces deux chanteurs font partie du groupe La Rumeur et Hamé s'était attiré les foudres de Nicolas Sarkozy en 2002.

De son vrai nom Mohamed Boroukba, Hamé avait écrit dans un fanzine, tiré à moins de 10 000 exemplaires : "Les rapports du ministère de l'Intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu'aucun assassin n'ait été inquiété." Sarkozy est justement ministre de l'Intérieur. Il porte plainte pour "diffamation publique envers la police nationale".

S'en suit un long bras de fer judiciaire. Deux ans plus tard, Hamé est relaxé une première fois. Nicolas Sarkozy n'est plus ministre, mais va le devenir à nouveau. À son retour au poste, en 2005, il fait appel de cette relaxe.

En 2006, le 22 juin, Hamé est à nouveau relaxé. Mais Nicolas Sarkozy insiste ! Il se pourvoit devant la cour de cassation, qui casse le jugement et renvoie l'affaire en appel. Le 23 septembre 2008, Hamé est à nouveau relaxé avant de voir, après trois jours de répit, un second pourvoi en cassation.

Il sera définitivement relaxé le 25 juin 2010. Malgré son acharnement, Nicolas Sarkozy n'aura pas réussi à faire condamner le rappeur, et celui-ci s'apprête à revenir par la grande porte, très en forme : "On va transformer cette affaire en motivation, et continuer à être présent là où on ne nous attend pas", déclarait Hamé, en juin, dans Télérama.

Outre cette série pour Canal+, le rappeur a en projet la création d'une maison d'édition et la sortie d'un nouvel album pour 2011.

Déjà que Les Guignols le "gave" beaucoup le petit Nicolas... il va être encore plus de mauvaise humeur contre la chaîne privée !

A.D.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Shakira sexy et décolletée, la bomba met le feu sur les Champs Elysées
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne