Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Sarkozy, son nouveau combat : "Ma femme Carla sera à mes côtés"

En tant que père, citoyen et ancien chef de l'État, il s'engage.

Nicolas Sarkozy s'engage contre les cancers de l'enfant. Dans un entretien accordé mardi 13 février 2018 au journal Le Parisien, l'ex-président a révélé qu'il était devenu le parrain de la campagne Guérir le cancer de l'enfant au XXIe siècle. Son objectif : sensibiliser le public et récolter de l'argent pour faire avancer la recherche. "Ma femme, Carla, sera à mes côtés", annonce-t-il.

Pilotée par Frédéric Lemos, père d'un petit Noé emporté il y a trois ans par la maladie, la campagne vise à récolter d'ici à 2020 quelque 10 millions d'euros qui seront reversés à l'Institut Gustave-Roussy (Villejuif). Une cause chère au coeur de Nicolas Sarkozy qui a connu Noé. En 2012, il s'était servi de sa "capacité à ouvrir des portes pour lui obtenir un médicament innovant mais pas encore commercialisé". Quelques années plus tard, malgré son immense courage, le garçonnet a perdu sa bataille contre la maladie. "Aujourd'hui Noé n'est plus là, mais ses parents continuent à faire bouger les lignes. Je vais les aider dans ce combat, car si le mot injustice a un sens, le cancer des enfants est sa définition même", a-t-il confié.

Noé n'est jamais sorti de mes pensées

Engagé en tant que citoyen et ancien chef de l'État, Nicolas Sarkozy l'est aussi évidemment en tant que père. "Noé n'est jamais sorti de mes pensées. Mais il reste aussi pour moi, grâce aux nouveaux protocoles qu'il a reçus, l'enfant qui avec cette maladie a eu l'espérance de vie la plus longue au monde. Trois ans de plus, à cet âge, qui est presque celui de ma fille [Giulia, 6 ans, NDLR], ce n'est pas rien", a-t-il ajouté.

Mobilisé, Nicolas Sarkozy affirme toutefois qu'il a "longtemps été réticent à [s']engager publiquement, par crainte de mauvaises interprétations". L'ex-président ne voulait pas qu'on l'imagine "dans un combat politique". Il justifie aujourd'hui sa prise de position : "Et puis, il y a eu ce papa qui se bat pour tous ces enfants. Mes scrupules m'ont paru dérisoires, superflus par rapport à cet enjeu majeur. Ce qui m'anime aujourd'hui, c'est d'aider les personnes vulnérables, les enfants, mais aussi les personnes âgées. Je pense notamment à la tragédie de la maladie d'Alzheimer, qui me bouleverse et pour laquelle j'aimerais m'investir encore plus", a-t-il conclu.

Pour faire des dons à la campagne Guérir le cancer de l'enfant au XXIe siècle : guerirlecancerdelenfant.fr

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
DSK éclipse les stars du Festival de Cannes avec sa compagne Myriam L'Aouffir