Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nouveau coup de tonnerre dans l'affaire Miss France : Xavier de Fontenay... abandonne sa mère ! Il dément (réactualisé)

21 juin : Le journal Le Parisien est mis en cause par Xavier de Fontenay qui explique ce jour à Francesoir.fr (le concurrent du Parisien...) que les propos que le quotidien lui a prêtés dans son interview du 19 juin ont été déformés ! Il tient à faire savoir qu'il renouvelle son soutien à sa maman, et déclare : "Il n'y a aucune ombre entre ma mère et moi. Mes propos parus dans la presse ont été déformés. Je soutiens ma mère de toutes mes forces". Dont acte... La saga continue !

19 juin : Mardi 16 juin, le Tribunal de Commerce de Paris rendait son verdict dans le procès qui oppose Geneviève de Fontenay à la société Endemol, détentrice de la Société Miss France. C'est en urgence que les deux sociétés ont décidé de saisir le tribunal afin de faire taire la Dame au chapeau, dont l'acharnement médiatique nuirait considérablement à l'image de la marque Miss France.

Le but de la démarche : l'empêcher de monter un concours de beauté alternatif à l'élection de Miss France, bien connue de tous les Français. La décision est tombée : Geneviève de Fontenay, toujours détentrice du Comité Miss France, a l'interdiction formelle de porter préjudice, et donc, de faire concurrence à l'élection de Miss France. Un gros coup sur le chapeau pour GdF qui redoublait de professionnalisme, depuis de longs mois, pour monter son concours de miss.

Très vite, la Société Miss France et sa maison-mère Endemol se sont empressées de relayer la décision de justice dont ils se félicitaient par communiqué de presse. On pouvait notamment y lire : "A
 la
 suite
 des
 nombreuses
 déclarations
 et
 attaques
 de
 Geneviève
 de
 Fontenay
 envers
 la
 Société
 Miss
 France
 et
 le
 groupe
 Endemol,
 et
 de
 sa
 décision
 de
 mettre
 en
 place
 une
 élection
 concurrente
 à
 l'élection
 de
 Miss
 France
 2011
 en
 décembre
 prochain,
 les
 sociétés
 Miss
 France
 et
 Endemol
 Developpement
 ont
 saisi,
 en
 urgence,
 le
 Tribunal
 de
 commerce
 de
 Paris
 aux
 fins
 de
 faire
 cesser
 tout
 acte
 de
 dénigrement
 par
 Geneviève
 de
 Fontenay
 et
 de
 lui
 ordonner
 de
 respecter
 sa
 clause
 de
 non‐ concurrence.
 Par
 une 
ordonnance
 du
 15 
juin, 
le 
Tribunal 
de 
commerce
 de 
Paris 
a
 reconnu 
que 
les 
propos
 tenus 
par
 Geneviève
 de
 Fontenay
 envers
 la
 Société
 Miss
 France
 et
 le
 groupe
 Endemol
 étaient
 dénigrants
 et
 a
 ordonné
 à
 Geneviève
 de
 Fontenay
 et
 à
 son
 comité
 de
 cesser
 tout
 acte
 susceptible
 de
 constituer
 des
 actes
 de d
énigrement,
 direct 
ou 
indirect, 
à
 l'encontre 
de 
la
 Société
 Miss 
France, 
d'Endemol 
et 
de 
son
 groupe, 
sous 
astreinte 
de 
3 000
 euros 
par 
infraction 
constatée."

Aujourd'hui, c'est un nouveau coup de tonnerre qui vient de retentir dans cette affaire : Xavier de Fontenay, son fils, et l'un de ses plus fidèles alliés à l'époque des élections de Miss France, tout comme dans la bataille de ces derniers mois, vient de révéler au Parisien qu'il jetait l'éponge : il lâche l'affaire et décide de continuer d'avancer... sans elle ! Il se consacre désormais à ses propres projets, délaissant sa mère, qui n'a plus d'autre choix que d'abandonner l'élaboration de son concours alternatif.

Interviewé par le Parisien, en kiosques ce matin, il déclare : "Elle a signé une clause de non-concurrence sans la lire. Ce qui lui arrive, c'est la conséquence de ses actes. (...) Ma mère a tendance à taper fort quand elle parle. Je lui avais dit de faire attention. Elle est souvent sa propre ennemie", déplore-t-il dans les pages du quotidien. Sa priorité aujourd'hui, c'est sa carrière professionnelle... en télé : "J'ai des projets qui avancent pour la rentrée, dans l'audiovisuel et le spectacle, et qui n'ont rien à voir".

Même les délégués régionaux qui avaient décidé de faire front avec Geneviève n'y croient plus. A l'image de Bernard Pichard, ex-bras droit de Geneviève qui dirigeait bon nombre de régions (voir notre liste exhaustive des délégués régionaux du concours de beauté de GdF), qui déclare dans le Parisien de ce matin : "Nous nous organisons en dehors de Geneviève. Fin juin-début juillet, nous allons nous réunir pour monter une association. Sinon, j'organiserai moi-même ma propre élection nationale. Endemol m'a viré et je n'ai moi-même aucune clause de non-concurrence".

L'avocat de Geneviève a décidé de faire appel de la décision rendue par le Tribunal de Commerce de Paris, mardi dernier. En attendant, rappelons que l'élection de Miss France 2011, organisée par Endemol et la société Miss France, aura lieu quant à elle le 4 décembre prochain, en direct du Zénith de Caen, et sera comme chaque année retransmise sur TF1.

JO

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Iris Mittenaere répond aux questions de Purepeople, le 24 mars 2019.
Rachel Legrain-Trapani raconte sa soirée "pas très fun" et même "pourrie" du 31 décembre 2018 avec Benjamin Pavard, sur le plateau de "Touche pas à mon poste people" sur C8 le 11 janvier 2019.
Les Miss France lors du 2e gala des "Bonnes Fées", le 20 mars 2019 au Pré Catalan à Paris.
Marine Lorphelin fete ses 26 ans entourée de ses copines Miss France - samedi 16 mars 2019, Instagram
Les Miss France lors du 2e gala de charité des "Bonnes fées", le 20 mars 2019 au Pré Catalan à Paris.
Rachel Legrain-Trapani tacle Vaimalama Chaves (Miss France 2019) le 22 février 2019.
Sophie Thalmann était accompagnée de sa fille Charlie (13 ans) dans l'émission de Patrick Sébastien "Les Années Bonheur" diffusée le 15 décembre 2018 sur France 2.
Iris Mittenaere répond aux questions de Purepeople, le 23 mars 2019.
Laurent Ruquier ose une blague sexiste concernant Vaimalama Chaves, Miss France 2019. Emission "On n'est pas couché", France 2, le 19 janvier 2019.
Vaimalama Chaves (Miss France 2019) évoque les rumeurs concernant sa vie privée lors d'un Facebook live avec Purepeople.com le 30 janvier 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel