Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Rory Feek : Un message poignant sur sa fille trisomique et sa femme décédée

8 photos
Lancer le diaporama
Difficile de ne pas avoir les larmes aux yeux...

En mars dernier, le chanteur américain de country Rory Feek perdait sa femme et partenaire musicale Joey, victime d'un cancer du col de l'utérus. Le couple avait eu une petite fille, prénommée Indiana, atteinte de trisomie 21 et aujourd'hui âgée de 2 ans. Sur son blog, l'artiste a salué la mémoire de sa regrettée épouse avec une vidéo très touchante.

À lire aussi

Mardi 30 août, Rory Feek a pris le temps d'écrire un très long message sur son site This Life I Live pour commenter une vidéo retraçant quelques beaux instants passés en famille. Le chanteur travaille depuis la mort de sa femme à un film documentaire intitulé To Joey, With Love, qui sera diffusé pour la première fois au cinéma le 20 septembre dans une poignée de villes (Nashville, Chicago, Atlanta, Houston et Los Angeles). C'est donc un extrait de son projet qu'il a commenté, revenant notamment sur la période durant laquelle son entourage se montrait désolé d'apprendre que la petite Indiana était trisomique.

"C'est tellement une réponse étrange à donner pour la naissance d'un enfant. Peut-être sentaient-ils que j'étais confus ou plus probablement qu'ils ne savaient pas quoi dire. Je n'ai et ne veux pas voir quoi que ce soit de négatif dans leurs réponses. J'aurais probablement dit la même chose à leur place. C'est ce que la société leur a dit, nous a dit... oh, tu n'as pas un bébé normal... tu as quelque chose d'un peu moins... un fardeau qui va durer toute une vie. Et je comprends. (...) Mais c'est faux. Du moins, c'est ce que je pense. Et je sais que Joey aussi. Dieu ne commet pas d'erreurs. Indiana n'est pas moins une enfant que les autres. La différence, ce n'est pas le moins. La trisomie 21 ne rend pas sa vie plus insignifiante que celle de quelqu'un d'autre ou ses rêves, ses sentiments, moins importants. Pas pendant son enfance et je suppose pas non plus dans les années à venir quand elle deviendra adulte", écrit-il.

Et le chanteur, ému, d'ajouter : "Quand elle est née, Joye et moi avons dit : 'C'est l'enfant que Dieu veut que nous sauvions.' Et nous le pensions. Et nous avions raison. Je ne peux pas imaginer Joy sans ces deux années où elle a été la maman d'Indiana et où elle a ressenti l'expérience de l'amour et du bonheur qu'Indy lui a apportée. Dieu savait ça. Il a fait cela. C'était son cadeau pour elle. Comme Indy est mon cadeau désormais. Elle est le sourire sur le visage d'un père qui n'arrête pas de pleurer. Elle est la joie dans la vie d'une famille qui devrait être remplie de tristesse."

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Quand Taylor Swift se prend pour Bree Van de Kamp
Chris Brown, le bad boy flambe au volant de son bolide
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel