Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

"Une souffrance constante" : Indra défigurée par le Botox, elle raconte son calvaire

"Une souffrance constante" : Indra défigurée par le Botox, elle raconte son calvaire
Par Bertrand Bielle Journaliste
Curieux de nature, Bertrand est toujours à l’affut du moindre petit scoop. Passionné par le football, il n’est jamais bien loin du ballon rond et de toutes les actualités qui en découlent. Toutefois, l’évènementiel du showbiz ou de la politique fait également partie de ses recherches journalistiques privilégiées.
11 photos
Devant les caméras du documentaire "Que sont-ils devenus ?", diffusé le 16 juillet sur TFX, la comédienne et chanteuse suédoise Indra a révélé les complications physiques qu'elle a subies suite à une injection au Botox en 2006.

Ce vendredi 15 juillet, la chaîne TFX diffusait l'émission Que sont-ils devenus ?, qui s'intéresse aux "Stars aux tubes d'un jour" qui sont progressivement retombées dans l'anonymat après avoir connu la gloire. Ce fut notamment le cas d'Indra, la chanteuse et comédienne Suédoise. Cette dernière a profité de cet entretien pour donner de ses nouvelles et raconter comment "son rêve de jeunesse éternelle a viré au cauchemar".

Tout a commencé lorsqu'elle a décidé en 2006 de faire une injection de Botox. "Je me rappelle, j'ai eu deux explosions derrière la nuque. Comme quelque chose qui pétait, tout qui avait lâché. Je sentais la tête qui descendait. J'étais bloquée vers le bas. Je commençais même à avoir une luxation de la mâchoire tellement ça tirait vers le bas" s'est-elle confiée face caméra, en expliquant alors avoir développé un syndrome.

"Je suis épuisée"

Un problème que la mère d'Ollie s'était empressée d'expliquer aux médecins, mais ces derniers l'ont accusé de se "faire des films" ou l'ont conseillé d'aller voir un psychologue. "C'est terrible d'entendre ça. (...) On me dit souvent : 'Pourquoi tu es gonflée ? Tu fais des injections ?' Non, c'est l'oedème, c'est le poids" a-t-elle expliqué.

Une situation qui s'est empirée à cause d'un traitement à la cortisone, qui a rendu les symptômes du syndrome "encore plus dévastateurs". "J'étais avec mon fils dans le parc et tout d'un coup ça a lâché. Ça faisait comme des élastiques qui partaient en arrière, comme si on avait lâché. Et puis le nez, il y avait de l'eau qui coulait, des litres... Je sentais le visage se vider" a-t-elle détaillé, avant d'expliquer que "c'est un syndrome et c'est une souffrance constante".

"Je suis épuisée. Même pour l'articulation, j'ai parfois du mal. Je ne sais pas si un jour je vais y arriver. Vivre comme ça, ce n'est pas évident" a raconté la Suédoise. "Le Botox, ce n'est vraiment vraiment pas anodin. (...) Il faut faire un état des lieux sur ce qu'il est possible de rendre au niveau du visage (...) et ne pas essayer de revenir en arrière sur quelque chose qui ne pourra plus être fait" a-t-elle rajouté, de quoi en refroidir plus d'une, à une époque où cette pratique est devenue pratiquement monnaie courante.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image