Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Amandine Buchard médaillée aux JO : une revanche symbolique après un drame

Par Alexis Gilquin Rédacteur
Jouer la comédie, c'est son truc depuis l'enfance. Après un début de carrière prometteur au sein de la troupe de théâtre amateur de Bormes-les-Mimosas, il décide finalement de tout plaquer pour devenir journaliste people, le métier dont ses parents rêvaient pour lui depuis toujours. Comme quoi, tout peut arriver !
18 photos
Quelle championne ! Amandine Buchard est la troisième médaillée française des JO de Tokyo. La jeune femme revient de loin après une grosse dépression et des problèmes familiaux. Aujourd'hui elle peut compter sur son épouse pour célébrer ce nouveau titre.

Cocorico ! Amandine Buchard vient d'offrir à la France sa troisième médaille (en argent) lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020. La Française de 26 ans a été battue en finale par la Japonaise Uta Abe, mais a tout de même décroché ce dimanche la médaille d'argent du tournoi de judo dans la catégorie des -52 kg. Cette nouvelle médaille d'Amandine Buchard est également la deuxième venue du judo, après le bronze décroché samedi par Luka Mkheidze chez les -60 kg. En finale, la Française a donc subi la loi de la Japonaise Uta Abe, sa grande rivale, et s'est inclinée sur immobilisation dans le Golden score.

Un peu déçue de sa défaite mais tout de même ravie de sa médaille d'argent, Amandine Buchard s'est confiée à l'AFP, juste après son combat : "C'est beaucoup d'émotion. J'étais venue pour un titre et pendant la compétition, j'ai beaucoup pensé à mon papa (décédé en 2008 des suites d'une blessure de judo mal soignée) parce que c'était l'opportunité de réaliser mon rêve mais aussi le sien. Là, je suis un peu frustrée. Je rentre médaillée mais à chaud, c'est dur. J'ai fait un début de compet' parfait et contre Abe, qui est une très grande championne que je respecte énormément, c'était la finale rêvée. Je suis passée à côté, tant pis."

La judokate est ensuite revenue sur son retour au sommet, après sa grosse dépression de 2016 : "En 2016 j'avais vraiment très, très peu regardé les Jeux parce que j'étais dégoutée. Aujourd'hui, je suis quand même contente parce que je sais les étapes par lesquelles je suis passée dans ma vie. J'ai eu beaucoup de hauts et de bas, de très bas, et je suis toujours revenue, que ce soit au plan judo ou personnel. Je pense que cette médaille je vais l'apprécier, mais mon rêve c'était d'être championne olympique. On va essayer d'être championne à Paris. Je lui ai laissé son titre à la maison, je vais aller chercher le mien chez moi."

Cette médaille d'argent reste un accomplissement exceptionnel pour la jeune femme, qui avait fait son coming out médiatique en 2018. Un geste fort, tant l'homosexualité reste tabou dans le monde du sport. Elle avait à l'époque révélé aux journalistes du Parisien être mariée avec l'Allemande Nieke Nordmeyer et était revenue sur les débuts de leur romance : "À l'occasion d'une soirée au stage de préparation pour les JO de Rio en juillet 2016 à Castelldefels, en Espagne, où je m'étais rendue pour encourager les filles de l'équipe de France, on s'est mises à danser ensemble. On s'est embrassées une fois, on a beaucoup parlé. Elle m'a aidée à aller mieux, et inversement, puis tout s'est fait naturellement".

Heureusement qu'Amandine Buchard peut compter sur le soutien de sa compagne, puisque son homosexualité n'a pas été acceptée par tous ses proches, sa mère en particulier. En effet, loin d'accepter l'orientation sexuelle de sa fille, sa maman a eu une réaction exécrable. Non seulement elle a coupé les ponts avec son propre enfant, mais elle lui a également dit "tu n'es plus ma fille, considère que tu es orpheline".

Heureuse en amour et dans son sport, la championne compte désormais décrocher un nouveau titre, celui de maman. Toujours au Parisien, elle confiait : "Nous aurons recours à la PMA et je porterai notre enfant. On s'est déjà un peu renseignées et c'est possible en Espagne, Belgique. Mais, pour l'instant, on essaie de mettre un maximum d'argent de côté pour pouvoir acheter un bien et vivre ensemble en Allemagne".

Toutes nos félicitations Amandine pour cette belle médaille !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image