Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Amandine Petit (Miss France 2021) en plein scandale : Michel Cymes fait une piqûre de rappel

13 photos
Lancer le diaporama
La venue d'Amandine Petit dans un centre commercial en Moselle continue de faire grincer des dents. Le sujet a une nouvelle fois fait l'objet d'un débat dans "C à vous" lundi 4 janvier 2021. L'occasion pour Michel Cymes, invité de l'émission, de partager son point de vue.

Des images "insupportables", un "manque de bon sens", de "l'irrespect"... Les critiques continuent de fuser sur la Toile et à travers les médias lorsqu'est abordée la visite d'Amandine Petit dans un centre commercial de Moselle. Samedi 2 janvier, pour sa première sortie publique depuis son sacre, Miss France 2021 a eu le droit a un véritable bain de foule, en pleine épidémie de coronavirus et, qui plus est, dans une région où la situation s'est aggravée. Le gouvernement y a même avancé le couvre-feu de deux heures. Bref, il s'agit là d'un véritable bad buzz pour la jolie normande de 23 ans qui ne semble pas réussir à s'en défaire. Dans la journée de lundi, son nom était d'ailleurs sur toutes les bouches, et le médecin urgentiste Patrick Pelloux ne s'est notamment pas privé de qualifier l'événement de "pathétique" lors de son passage sur BFMTV.

Invité à réagir sur la question dans C à vous, Michel Cymes ne s'est pas montré aussi cash que son confrère bien qu'il partage son point de vue. "Je ne suis pas comme Patrick à dire que c'est pathétique, je ne suis pas d'accord avec lui, mais ce n'était pas utile. Il aurait mieux fallu s'en passer", a-t-il estimé. Et d'ajouter : "Ce n'est pas le moment de faire ce genre de trucs, c'est évident. On n'arrête pas de dire 'distanciation sociale', même si tout le monde est masqué. Ce n'était pas le moment, on pouvait attendre un peu avant de faire ce genre de choses. On évite les regroupements."

De son côté, Amandine Petit ne s'est pas exprimée sur la polémique en cours. Toutefois, le jour de sa séance de dédicaces, elle ne semblait pas importunée par la foule présente, bien au contraire. "C'est un immense plaisir, une grande joie de retrouver le monde, de venir à la rencontre de toutes ces personnes. Être accueillie par autant de personnes, que demander de plus ?", déclarait-elle pour France 3.

Les organisateurs de l'événement, eux, se sont défendus d'avoir mis à risque la santé du public, assurant avoir tout fait "dans le strict respect des gestes barrières et des règles sanitaires imposées par les pouvoirs publics". Toutefois, ils ont été forcés de reconnaître qu'ils avaient été dépassés par la "présence importante de visiteurs" et que, de ce fait, les distanciations sociales n'avaient pas toujours été respectées. Des propos qui font écho à ceux de Sylvie Tellier, également invitée à partager son point de vue publiquement.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image