Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Anne Pingeot raconte sa "honte d'avoir été fille-mère" dans une famille catholique

Anne Pingeot raconte sa "honte d'avoir été fille-mère" dans une famille catholique
Par David Contreras Rédacteur
Addict aux séries sur les vampires et les zombies, il connaît tout sur vos stars préférées, avec une petite préférence pour ce qui se passe outre-Atlantique. S’il a le sang chaud des Espagnols, il garde tout de même son humour bien français et ne recule jamais devant un jeu de mot bien senti.
15 photos
C'est l'une des histoires les plus marquantes de la vie de François Mitterrand, dont on célèbre les quarante ans de la victoire à la présidentielle en ce moment. Les révélations autour de sa famille cachée, de sa fille Mazarine et de sa deuxième femme, ont eu l'effet d'une bombe en 1994. Issue d'une famille bourgeoise et catholique, Anne Pingeot a très mal vécu cette vie cachée, loin des traditions de son milieu d'origine.

C'est l'un des plus grands scandales médiatiques des dernières décennies en France. Lorsque Paris Match dévoile en 1994 l'existence de Mazarine Pingeot, c'est tout le monde de sa mère, Anne, qui s'écroule. Née en toute discrétion en 1974 dans une maternité d'Avignon, la petite Mazarine est restée plus de vingt ans cachée, loin de la vie médiatique de son père, François Mitterrand, mais tout de même à ses côtés, dans une relation partagée avec sa famille officielle.

Anne n'aura pas d'autres choix que cette relation secrète qui la mettra en dehors des règles familiales et de l'Église

Pour Anne Pingeot, fille de bonne famille ayant grandi dans un environnement marqué par la tradition catholique, cette relation cachée est une décision très difficile à accepter. "Anne n'aura pas d'autres choix que cette relation secrète qui la mettra en dehors des règles familiales et de l'Église", explique Hugues Nancy, réalisateur de François Mitterrand & Anne Pingeot - Fragments d'une passion amoureuse, dans un article paru dans Paris Match ce mercredi 12 mai.

Une décision terrible pour la jeune femme qui se retrouve à la marge, animée par cet amour sans faille pour un homme qu'elle a rencontré lorsqu'elle a 21 ans alors que lui en a déjà 48. Ainsi, Mazarine, née hors mariage, n'aura pas non plus d'existence officielle du côté de sa famille maternelle. Un statut que la deuxième femme de l'ancien président vit très mal, selon Hugues Nancy : "Anne m'a raconté la honte d'avoir été fille-mère, la violence de sa famille".

Alors qu'elle a longtemps cru que François Mitterrand, également père de deux fils, quitterait sa femme, Danièle, Anne Pingeot a finalement du se faire une raison. Elle a donc accepté cette vie dans l'ombre, loin des lumières de la présidence. Dans un premier temps, elle s'installe à Latche dans les Landes, avant de partir pour Gordes, en Provence, guidée par son amour pour celui qui sera président de la République française entre 1981 et 1995. Aujourd'hui à la retraite, celle qui fut historienne de l'art continue d'enseigner à l'École du Louvre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image