Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Cécilia Attias "n'a jamais autant pleuré" : 90 secondes pour dire adieu à Louis

Cécilia Attias "n'a jamais autant pleuré" : 90 secondes pour dire adieu à Louis
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Cécilia Attias et son fils Louis Sarkozy à Paris le 29 octobre 2019.
26 photos
Lancer le diaporama
Cécilia Attias et son fils Louis Sarkozy à Paris le 29 octobre 2019.
Le fils de l'ancien président n'avait que 13 ans lorsqu'il a décidé d'intégrer une école militaire américaine très stricte. Malgré sa détermination, l'intégration de Louis Sarkozy à Valley Forge s'est faite dans la douleur lorsqu'il a fallu quitter sa mère Cécilia, avec qui il était fusionnel.

Louis Sarkozy et sa mère Cécilia Attias multiplient les interviews ces derniers jours. En pleine tournée de promotion pour leur nouvel ouvrage, Envie de désaccord(s) (édition Plon), mère et fils ont accordé un nouvel entretien au magazine Gala du 31 octobre 2019. L'occasion pour ce duo fusionnel de revenir sur un épisode douloureux de son histoire personnelle : le jour où le fils de Nicolas Sarkozy a choisi d'intégrer une école militaire très stricte en Pennsylvanie, en 2011. Il n'avait que 13 ans et couper le cordon avec sa mère a été une véritable épreuve.

"Quand je l'ai déposé à Valley Forge, où il était coupé du monde, il a paniqué et m'a demandé de ne pas le laisser. Et on m'a rendu ses vêtements, comme un prisonnier, raconte l'ancienne première dame. Il m'a pris les deux mains et m'a dit : 'Ne me laisse pas.' Et je suis partie. Je savais qu'il en avait besoin et qu'il fallait que je le fasse. J'ai pris la voiture, j'avais trois heures de route (...). Je pense que, de ma vie, je n'ai jamais autant pleuré. Je n'arrivais même plus à respirer, j'ai dû me garer sur le bas-côté. La maman que je suis se sentait coupée en deux."

Une rentrée scolaire qui a été tout aussi éprouvante pour Louis Sarkozy : "Je suis tombé dans les pommes (...). D'abord on m'a rasé la tête. Puis chaque cadet a reçu un numéro, un uniforme, et on nous a laissé 90 secondes pour dire au revoir à nos parents. Là, je me souviens être tombé comme une flaque." Pour autant, pas de regrets pour le jeune homme, très fier d'en être reparti avec son diplôme au bout de quatre ans : "C'est moi qui voulais y aller (...). Je voulais porter l'uniforme. Je voulais regarder mon père dans les yeux et dire que je l'avais fait. Donc il fallait tenir. Et cette décision a fondamentalement changé ma vie." Aujourd'hui âgé de 22 ans, l'ex-compagnon de Capucine Anav a ensuite intégré l'université de New York, dont il est diplômé en philosophie et en histoire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image