Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Charlotte Gainsbourg : Son dernier tournage marqué par la mort d'un proche

Charlotte Gainsbourg : Son dernier tournage marqué par la mort d'un proche
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
Exclusif - Charlotte Gainsbourg lors du Festival des Festivals de Rock en Seine au parc de Saint-Cloud. © Tiziano Da Silva / Veeren Ramsamy / Bestimage
13 photos
Lancer le diaporama
Exclusif - Charlotte Gainsbourg lors du Festival des Festivals de Rock en Seine au parc de Saint-Cloud. © Tiziano Da Silva / Veeren Ramsamy / Bestimage
Pas facile, pour Charlotte Gainsbourg, d'aligner toutes ses répliques. Alors qu'elle tournait pour Benoît Jacquot dans "Suzanna Andler", la comédienne ne pensait qu'à une personne...

Il y a des tournages plus faciles que d'autres. Le 13 janvier prochain, Charlotte Gainsbourg sera la tête d'affiche de Suzanna Andler, une adaptation de la pièce de 1968 de Marguerite Duras signée Benoît Jacquot. Et cette douce évasion dans les années 1960 a été assez rude pour la comédienne. Elle, qui donnait la réplique à Niels Schneider, son jeune amant fictif, n'avait qu'un nom à l'esprit alors qu'elle récitait ses lignes : celui du répétiteur du long-métrage, décédé pendant le tournage, alors qu'il suivait l'actrice depuis l'année 2007 et son joli rôle dans I'm Not There.

Je me demandais sans cesse ce qu'il aurait dit

Charlotte Gainsbourg s'est trouvée bien démunie face à cette perte très soudaine. Dans une interview accordée au magazine Vanity Fair, elle avoue avoir eu peur de "ne pas y arriver". "Pendant le film, j'avais sa voix dans ma tête, explique la fille de Jane Birkin. Je me demandais sans cesse ce qu'il aurait dit de telle ou telle scène, ce qu'il aurait répondu à telle ou telle de mes questions." Pour être sûre d'assurer devant les caméras, malgré la douleur, elle se serait préparée très à l'avance, deux mois exactement, de manière minutieuse. Elle était simplement "terrifiée à l'idée de ne pas connaître [son] texte."

Je n'ai pas fait mon deuil

Au début de l'année prochaine, les spectateurs retrouveront une Charlotte Gainsbourg aux fêlures sans doute plus brutes qu'à son habitude. Il faut dire que sa gestion du deuil ne s'est jamais faite dans la demi-mesure. La mort de sa soeur, la photographe Kate Barry en 2013, l'avait carrément poussée à quitter le pays pour découvrir les paysages américains. Et si elle a fini par rejoindre la France, l'actrice estime qu'elle n'a jamais vraiment accepté la perte de son père, Serge Gainsbourg. "Je n'ai pas fait mon deuil, avoue-t-elle sur papier glacé. Pour ma soeur, les choses se sont passées autrement, parce que j'en ai parlé, puis j'ai choisi de partir..."

Retrouvez l'interview de Charlotte Gainsbourg dans le magazine Vanity Fair, n° 85 de décembre 2020-janvier 2021.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image