Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Claudia Tagbo évoque son cancer du sein : "Le travail sauve dans ce cas-là"

11 photos
Lancer le diaporama
Claudia Tagbo dans l'émission "Ça ne sortira pas d'ici" sur France 2, le 31 octobre 2018.
Même si la maladie semble bel et bien derrière elle, Claudia Tagbo a évoqué une nouvelle fois le cancer du sein auquel elle a dû faire face à seulement 30 ans. Une période douloureuse dont elle s'est en grande partie sortie grâce à l'humour et au travail.

Ce n'est pas la première fois que Claudia Tagbo évoque son cancer du sein à la télévision. Mercredi 31 octobre 2018, l'humoriste était l'invitée de Michel Cymes dans sa nouvelle émission Ça ne sortira pas d'ici, sur France 2. Aux côtés de Laurent Ruquier et Gérard Jugnot, la comédienne de 45 ans, actuellement à l'affiche de son spectacle intitulé Lucky, est une nouvelle fois revenue sur cette maladie, affrontée à seulement 30 ans.

Celle qui refuse d'utiliser le mot "cancer", lui préférant le terme "maladie", explique que l'humour et le travail lui ont été indispensables lorsqu'elle était en plein traitement : "Le rire, le travail sauvent dans ce cas-là, a-t-elle confié. Imaginez vous êtes malade, vous n'êtes pas entouré, vous n'avez pas de famille, c'est dur. Moi j'avais le travail au moins, du coup j'étais à fond là-dedans."

La maladie est aujourd'hui derrière elle, même si elle en a gardé des traces profondes, aussi bien physiques que psychologiques : "Ça y est c'est fini, a-t-elle confirmé, tout sourire. Y a une cicatrice qui va rester un bon bout de temps je pense, parce qu'on a toujours peur. (...) Et il y a la trace physique aussi, parce que je ne suis pas allée au bout du processus, à vouloir tout enlever, tout nettoyer, donc il y a des cicatrices forcément."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel