Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Clint Eastwood vote Donald Trump et flingue "la génération mauviette"

Clint Eastwood lors de la Republican National Convention au Tampa Bay Times Forum, le 30 août 2012.
33 photos
Lancer le diaporama
Clint Eastwood lors de la Republican National Convention au Tampa Bay Times Forum, le 30 août 2012.
Le réalisateur conservateur a officiellement apporté au soutien au très controversé et contesté candidat républicain.

Il y a quatre ans, Clint Eastwood s'illustrait lors de la clôture de la convention républicaine de Tampa en Floride en soutenant le candidat Mitt Romney. Sur scène, le légendaire visage de westerns cultes devenu un réalisateur prolifique s'était lancé dans une étrange diatribe, servant un discours aux côtés d'une chaise vide représentant le candidat démocrate de l'époque, Barack Obama. Dans cette curieuse séquence, il avait critiqué pêle-mêle les résultats moyens de son premier mandat, pointant du doigt les 23 millions de chômeurs, la fermeture controversée de Guantanamo et les décisions incohérentes du président. Mais le réalisateur de Gran Torino avait été fortement critiqué après son intervention.

Aujourd'hui, Romney a laissé place à Donald Trump – à qui il n'a d'ailleurs pas apporté son soutien – et Clint Eastwood, 86 ans, est toujours là pour soutenir le camp républicain. Dans un entretien croisé avec son fils Scott (Suicide Squad) pour Esquire, le paternel a livré un discours offensif. Selon le cinéaste que l'on retrouvera bientôt au cinéma dans Sully, Donald Trump "a mis le doigt sur quelque chose" dans le sens où, à ses yeux, "tout le monde commence à en avoir marre du politiquement correct, de faire de la lèche". "On est en pleine génération lèche-cul, maintenant. On est vraiment dans la génération mauviette. Tout le monde marche sur des oeufs. On voit des gens en traiter d'autres de racistes et tout ça. Quand j'étais petit, on n'appelait pas ces choses du racisme", déclare-t-il. On apprendra plus tard, après une longue parenthèse sur la politique, que Scott Eastwood a quitté brutalement l'interview pour se rendre à la première d'un film. Et qu'il n'a pas tenu à exprimer ses convictions.

L'acteur du Bon, la Brute et le Truand croit savoir que "Trump dit ce qui lui passe par la tête" et que "parfois, ce n'est pas si bon" comme ses propos sur le juge mexicain (Gonzalo Curial enquêtait l'université Trump et ce dernier l'avait accusé de le haïr parce qu'il était mexicain) qu'Eastwood qualifie de "débiles", clamant toutefois que les médias "doivent passer à autre chose, putain". "Parfois... Je peux comprendre d'où il parle, mais je ne suis pas toujours d'accord avec lui. (...) Je n'ai soutenu aucune candidature, je n'ai parlé ni à Trump ni aux autres", assure-t-il en écho aux primaires où Donald Trump a éliminé un à un ses rivaux, de Ted Cruz à John Kasich. Puis il finit par dire : "Il faudra que je vote Trump, parce qu'Hillary Clinton a dit qu'elle suivrait les pas d'Obama", dit-il sans cacher que la candidate est une "voix résistante." "Il y a juste eu trop d'embrouilles d'un côté politique comme de l'autre. Elle s'est fait beaucoup de fric en étant femme politique. Moi j'ai tourné le dos au fric pour être un homme politique [Il a été maire de la ville californienne de Carmel entre 1986 et 1988, NDLR]. Je suis sûr que Ronald Reagan a fait pareil pour devenir un homme politique." Quant à la fameuse chaise vide, il avouera que c'était "bête" et qu'il avait utilisé une chanson de Neil Diamond pour sa métaphore ("personne ne l'écoute, pas même une chaise"), ce qu'apparemment, personne n'avait saisi.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Didier Raoult sur LCI.
Bande-annonce du concert organisé par Mika au profit de Beyrouth, diffusé le 19 septembre 2020.
M. Pokora dans le "19.45" sur M6, 2020.
Guillaume Genton revient sur l'histoire du sexe tordu de Christian Quesada dans "Touche pas à mon poste" (C8) (septembre 2020).
Patrick Poivre d'Arvor parle du départ de Jean-Pierre Pernaut dans "C à vous", le 15 septembre 2020, sur France 5
Patrick Poivre d'Arvor réagit au départ de Jean-Pierre Pernaut dans "C à vous", sur France 5
Cyril Hanouna et ses chroniqueurs reviennent sur la décision de Doc Gynéco dans "Touche pas à mon poste" (C8), septembre 2020.
Francis de "L'amour est dans le pré 2019" annonce être en couple avec Martine dans "L'amour vu du pré", sur M6
Ségolène Royal, invitée sur le plateau de BFMTV.
Valérie éliminée de N'oubliez pas les paroles : elle révèle ce qu'elle va faire de ses gains
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel