Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Clovis Cornillac, ''aveuglément'' amoureux ? ''J'ai trouvé la femme de ma vie''

16 photos
Lancer le diaporama
Interview de Clovis Cornillac qui nous parle de son film Un peu beaucoup aveuglément, écrit avec sa femme Lilou Fogli, mais également d'amour, de réseaux sociaux et d'amour virtuel.

Pour la première fois en trente ans de carrière, Clovis Cornillac passe derrière la caméra, réalise un rêve de gosse, et signe la comédie romantique Un peu, beaucoup, aveuglément. Dans ce long métrage dont il tient l'un des deux rôles principaux avec la délicieuse Mélanie Bernier, l'acteur de 47 ans raconte l'amour et décortique les relations humaines avec originalité, distance et humour. Purepeople l'a interviewé pour en savoir davantage.

Et c'est sa femme, Lilou Fogli, qui a précipité Clovis dans cette nouvelle aventure : "L'idée de réaliser au cinéma m'obsédait depuis longtemps, et quand Lilou m'a parlé de cette idée [elle a co-signé le scénario et tient un rôle secondaire, NDLR], à savoir deux personnages qui se parlent à travers un mur, j'ai trouvé ça super intéressant et excitant, raconte le metteur en scène et comédien. Et après sa première version, j'ai vraiment le film que je voulais faire." Trois ans auront été nécessaires pour mettre sur pied cette comédie, entre son écriture et son montage. Un travail de longue haleine pour un acharné de travail, amoureux de théâtre et de septième art.

Vu dans Brice de Nice, Un long dimanche de fiançailles et Faubourg 36, Clovis Cornillac s'est tournée vers la comédie, romantique qui plus est. Avec toutes les difficultés et les risques que cela comporte. "Il faut que les gens se marrent, estime-t-il. Le bonheur qu'on a eu depuis qu'on présente le film à travers la France, c'est de voir des spectateurs qui se marrent du début à la fin. Et quand on a cela, on se dit que c'est au moins ça de réussi."

Pour Clovis Cornillac, Un peu, beaucoup, aveuglément se veut à la fois original dans la mise en scène d'une histoire d'amour, et en même temps très actuel. "Il y a quelque chose de symbolique dans cette comédie, du fait qu'on s'y retrouve tous d'une manière ou d'une autre, une anecdote ou des enjeux, assure l'intéressé, qui poursuit. Ce sont des choses que l'on connaît, qu'on a vécues. On se sent très proches de ces personnages."

Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie qui ne peut vivre sans musique. Elle prépare un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir... Séparés par un mur, ils ne se voient pas, ne savent pas à quoi ils ressemblent, mais ils vont apprendre à se connaître, s'adorer. Avec, en ligne de mire, une allégorie des rencontres sur Internet. "Je crois que je suis incapable de rencontrer sur Internet parce que je suis même incapable d'envoyer un mail", nous avoue Clovis Cornillac. Et d'ajouter fièrement, les yeux brillants : "Et puis bon, j'ai trouvé la femme de ma vie donc j'ai même plus l'idée d'aller voir là-bas."

Fou amoureux, Clovis Cornillac est aussi un papa gaga de ses enfants. Trois au compteur : les jumelles Lily et Alice (nées en 2001) et le petit dernier, Nino, fruit de son idylle avec la belle Lilou, né fin mai 2013. Protecteur, il ne manquera pas d'aiguiller ses enfants à l'ère du 2.0 et des rencontres sur Internet et autres applications sur smartphones. "J'ai trois enfants et ils sont dedans. Je pense que j'aurais tendance quand même à leur dire 'vois-le', parce qu'on décèle quelque chose chez les gens en les regardant. Depuis gamin, c'est ce que je fais. Pour moi, la machine est un filtre pas super pratique", affirme-t-il.

Christopher Ramoné

Un peu, beaucoup, aveuglément, au cinéma le 6 mai.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel