Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

DSK-Banon: La date de leur confrontation est fixée

Réactualisation : La confrontation, à la fois attendue et redoutée, entre Dominique Strauss-Kahn et son accusatrice, Tristane Banon, se tiendra jeudi 29 septembre, selon une information LCI. L'ancien directeur général du FMI et l'écrivaine se rencontreront dans les locaux à la Brigade financière et non ceux de la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) qui a mené l'enquête préliminaire ouverte en juillet. Cette confrontation se tiendra sans leurs avocats respectifs.

Le 23 septembre, nous écrivions : La brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) ayant rendu son enquête jeudi, le Parquet de Paris avait trois possibilités : classer l'affaire, ouvrir une instruction (qui déclencherait une enquête plus approfondie) ou demander d'autres actes de procédure. C'est la confrontation de la plaignante et de l'accusé qui a été décidée dans un premier temps par la procureur général Dominique Planquelle : confronter Tristane Banon à Dominique Strauss-Kahn. La justice accède ainsi à une demande de Tristane Banon.

"Dans l'affaire Banon-DSK, le parquet de Paris a décidé de faire procéder à une confrontation entre Tristane Banon et Dominique Strauss-Kahn", selon un très bref communiqué du procureur de la République. "La défense de M. Strauss-Kahn a pris connaissance de la décision de Parquet de faire procéder à la confrontation habituelle dans l'enquête préliminaire ouverte", ont déclaré les avocats de l'ancien directeur général du FMI, confirmant, selon l'AFP, une information de LCI.

Tristane Banon, jeune écrivaine de 32ans, accuse DSK d'avoir tenté de la violer. Les faits qu'elle dénonce remonteraient à février 2003. Depuis l'intervention très suivie et commentée de Strauss-Kahn sur TF1, la jeune femme réplique dans les médias et témoigne de sa détermination à faire "reconnaître son statut de victime". Jeudi 22 septembre, sur RTL, au micro d'Yves Calvi, elle déclarait à propos de la confrontation : "La brigade m'a demandé si j'acceptais la confrontation, j'ai dit évidemment oui. Je voudrais qu'il soit en face de moi et qu'il me dise droit dans les yeux que ce sont des faits imaginaires." Imaginaire est le mot employé par DSK pour les faits que dénonce Banon. Sur TF1, il déclarait à Claire Chazal : "J'ai été entendu comme témoin. J'ai dit la vérité que dans cette rencontre il n'y avait eu aucun acte d'agression, aucune violence, je n'en dirai pas plus (...) La version qui a été présentée est un version imaginaire, une version calomnieuse." DSK a d'ailleurs porté plainte contre Banon pour dénonciation calomnieuse.

L'ex-favori socialiste à la présidentielle se tient "à la disposition" du service en charge du dossier pour cette confrontation dont Banon attend beaucoup : "J'aimerais qu'il me dise droit dans les yeux que les faits sont imaginaires."

D'autres femmes... témoins anonymes ?

Si la BRDP a terminé son enquête préliminaire, David Koubbi, avocat de Tristane Banon, estime qu'elle est incomplète. Dans un courrier adressé au Parquet jeudi, il fait une demande d'anonymisation de témoins. Le Figaro écrit ce jour que selon le courrier de l'avocat, plusieurs personnes seraient prêtes à témoigner dans ce dossier si elles étaient assurées que leur identité ne sera pas rendue publique. David Koubbi écrit : "En effet, l'écho particulièrement prégnant de ce dossier [fait] craindre à ces personnes d'éventuelles pressions ou représailles. Un climat préoccupant est systématiquement décrit par les personnes ayant cru devoir contacter mon cabinet."

Cette démarche de David Koubbi est une réponse concrète aux déclarations fracassantes de Tristane Banon selon qui il y aurait d'autres victimes de DSK. Elle a effleuré le sujet lors de son passage lundi au Grand journal, et s'est fait plus claire au micro de RTL : "Elles me disent qu'elles ont eu des violences de la part de Dominique Strauss-Kahn, donc qu'elles savent que je dis la vérité, en tout cas qu'elles le pensent", a dit Tristane Banon, qui est consciente qu'il pouvait apparaître "un peu facile de dire juste qu'il y a des femmes" victimes, sans plus de détail. "Je pense que si l'affaire va devant un juge d'instruction puis devant une cour, les plaignantes vont avoir le courage" de porter plainte. "Tant qu'elles ne voient qu'une sorte de guerre médiatique dont la plaignante est quand même bien écorchée dans la presse, je comprends qu'elles n'aient pas envie."

Après cette confrontation, si le Parquet décide de classer l'affaire, Tristane Banon portera plainte au civil en se constituant partie civile, déclenchant ainsi la saisie automatique d'un juge d'instruction... et donc d'une enquête.

En attendant d'être confronté, Dominique Strauss-Kahn et son épouse Anne Sinclair sont arrivés hier à Marrakech au Maroc où le couple possède un ryad. Une visite privée est évoquée. Il serait rigolo que DSK croise Nicolas Sarkozy qui doit se déplacer au Maroc la semaine prochaine. A contrario de ce qui était indiqué par l'AFP hier, DSK et son épouse sont arrivés à l'aéroport comme monsieur et madame "Tout Le Monde", trimballant eux-mêmes leurs bagages. Il n'y avait ni cordon de sécurité autour de l'aéroport Menara pour empêcher les paparazzi d'approcher... ni aucun policier ou autre service de sécurité marocain. D'ailleurs il n'y avait aucun photographe (?) pour accueillir le couple, bien loin de la folie médiatique de leur arrivée le 4 septembre à Paris. Le gouvernement marocain pas fan de DSK ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel