Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Fête nationale : Brigitte Macron en rose pastel pour un défilé à part

La première dame Brigitte Macron lors de la cérémonie du 14 juillet à Paris le 14 juillet 2020. © Eliot Blondet / Pool / Bestimage
65 photos
Lancer le diaporama
La première dame Brigitte Macron lors de la cérémonie du 14 juillet à Paris le 14 juillet 2020. © Eliot Blondet / Pool / Bestimage
Après avoir accompagné Emmanuel Macron à l'hôtel de Brienne, pour le traditionnel discours aux Armées, Brigitte Macron était également à ses côtés pour le défilé du 14 juillet. La première dame a opté pour un look pastel lors de cet évènement singulier, qui s'est déroulé place de la Concorde en raison de la crise sanitaire.

D'ordinaire, le président de la République descend les Champs-Elysées le 14 juillet, avec la foule de chaque côté de la plus célèbre avenue du monde. Mais la crise sanitaire et la pandémie de coronavirus ont contraint à devoir repenser toute cette cérémonie traditionnelle. Contrairement à ce qui se fait d'habitude, Emmanuel Macron et ses ministres avaient rendez-vous place de la Concorde pour le défilé organisé en ce jour de fête nationale. Tout comme la veille, pour son discours aux Armées prononcé depuis l'hôtel de Brienne, le président de la République était accompagné de son épouse, Brigitte Macron.

Si la première dame avait opté pour du bleu la veille, elle a misé sur du rose pâle ce mardi. Sans aucun doute habillée par Louis Vuitton, sa marque fétiche, l'ancien professeur de lettres et de théâtre a choisi d'associer son ensemble à une pochette argentée, en rappel des boutons de sa veste. Récemment opérée de la rétine, intervention bénigne qui l'avait empêchée de se rendre à Londres le 18 juin dernier, Brigitte Macron portait une paire de lunettes de soleil pour protéger ses yeux encore fragiles. Lors de la cérémonie, l'épouse d'Emmanuel Macron est allée à la rencontre des soignants, accompagnée du ministre de la Santé Olivier Véran. En tant que présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, Brigitte Macron ne connaît que trop bien l'implication exemplaire des soignants durant la crise sanitaire.

Résumé d'un défilé pas comme les autres

Cette année, le défilé du 14 juillet s'est déroulé en effectif réduit, un mini-défilé confiné place de la Concorde, rassemblant sous un ciel nuageux quelque 2 000 militaires, moitié moins que pour l'habituelle descente des Champs-Elysées. Il a notamment été marqué par la panique de la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher qui avait oublié son masque. Une panique de courte durée puisqu'un collaborateur lui en a rapidement apporté un autre.

Lors du tableau final, des soignants en blouse blanche ont rejoint les rangs des militaires sous les applaudissements nourris du président Macron et de toute l'assistance, alors qu'était déployé sur la place de la Concorde un immense drapeau bleu-blanc-rouge, au son de la Marseillaise.

Risque sanitaire oblige, pas de colonne de blindés ni public massé au coeur de Paris cette année, mais un défilé aérien maintenu, ouvert par l'emblématique panache de fumée bleu-blanc-rouge de la Patrouille de France, qui a embarqué trois soignants à bord de ses Alphajets.

La cérémonie a également fait la part belle aux multiples unités militaires qui ont oeuvré à lutter contre le coronavirus sous le parapluie de l'opération Résilience, lancée fin mars. Avec un hommage particulier au service de santé des armées, mobilisé tous azimuts au plus fort de la pandémie.

Quatre pays européens - Allemagne, Suisse, Autriche, Luxembourg - étaient symboliquement représentés, pour les remercier d'avoir pris en charge dans leurs hôpitaux 161 patients français.

Le directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, était également présent place de la Concorde.

Dans les gradins, 2 500 invités, dont 1 400 Français qui ont vécu l'épidémie en première ligne : soignants, famille de soignants morts du Covid-19, enseignants, caissiers, agents funéraires, policiers, gendarmes, pompiers, salariés d'usines de masques ou de tests.

Après avoir quitté la place de la Concorde, Emmanuel Macron s'est rendu auprès de Léa Salamé (France 2 et France Inter) et Gilles Bouleau (TF1), qui l'attendaient pour une longue interview d'une heure, diffusée en direct. Le chef de l'État, qui s'est exprimé pour la première fois de son quinquennat lors d'un entretien du 14 Juillet à la télévision, a notamment fait savoir que le port du masque sera rendu "obligatoire dans tous les lieux publics clos" à partir du 1er août. Le président a également promis une rentrée des 12 millions d'élèves français en septembre "la plus normale possible", surtout pour "les enfants qui ont le plus souffert du confinement" - sauf en cas de nouvelle accélération du virus au mois d'août.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Brigitte Macron lumineuse dans une tenue claire, pour accompagner son époux Emmanuel Macron lors de la célébration du 1er mai à l'Elysée le 1er mai 2020.
Brigitte Macron lumineuse dans une tenue claire, pour accompagner son époux Emmanuel Macron lors de la célébration du 1er mai à l'Elysée le 1er mai 2020.
Thierry Marx évoque son salaire dans "Top Chef" dans "L'Instant de Luxe" sur Non Stop People - mardi 26 mai 2020
Elodie Gossuin en interview pour Purepeople.com, le 14 février 2020.
Kev Adams se filme en soirée avec Jessica Thivenin, le 9 août 2020.
Maeva Martinez le 17 juillet 2020 sur Instagram.
Christina Milian et M. Pokora : grosse fête en plein confinement le 29 mars 2020.
Sveva Alviti et Anthony Delon partagent une soirée romantique à Paris, le lundi 1er juin 2020.
Tony Yoka avec son fils Ali dans un centre commercial le 21 mai 2020. Il le laisse aller s'amuser dans des jeux fermés en raison du coronavirus.
Rachel Legrain-Trapani partage sa séance de sport avec ses abonnés, le 12 avril 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel