Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Flavie Flament violée : Sa réponse aux accusations de sa mère et son frère !

14 photos
Lancer le diaporama
Flavie Flament répond aux accusations de sa mère et son frère dans "Thé ou café", samedi 4 novembre 2016, sur France 2
Sa version étant remise en cause, l'animatrice a fait une mise au point.

Ce samedi 4 novembre 2016, Catherine Ceylac recevait Flavie Flament afin d'évoquer son livre son autobiographique La Consolation (aux éditions JC Lattès), en ventes depuis le 19 octobre dernier. La belle animatrice de 42 ans y raconte l'abus sexuel dont elle a été victime à l'âge de 13 ans de la part d'un photographe. Un sujet auquel elle n'a pas échappé lors de son passage dans l'émission. Ainsi en a-t-elle profité pour répondre aux attaques de sa maman Catherine et son frère Olivier Lecanu.

"Je m'attendais à cette spirale et à certaines des réactions qui ont accompagné cet ouvrage". Voici comment Flavie Flament a ouvert cet entretien. L'ancienne compagne de Benjamin Castaldi s'est ensuite une fois de plus épanchée sur le drame qu'elle a vécu, en expliquant qu'au moment où sa maman l'a laissée chez le photographe, ce dernier était nu. "Le simple fait que ma mère valide mon entrée dans l'appartement en demandant au photographe à quelle heure elle venait me chercher a validé chez cet homme cette idée qu'il pouvait abuser de moi. J'ai été violée, à l'âge de 13 ans, dans son appartement et je suis rentrée comme si de rien n'était." Le climat familial étant tendu, elle a pris le parti de ne rien révéler à ses proches. Après quoi, elle a refoulé ce terrible événement dans sa mémoire traumatique, qui n'a ressurgi que bien des années plus tard, lors d'une séance chez un psy.

Sa réponse aux accusations de sa maman et son frère

Sa maman Catherine, dont elle n'a jamais été proche, a donc eu du mal à croire ce qui lui était arrivé en découvrant son histoire dans La Consolation. "J'espère que ma fille trouvera un bon médecin et un bon traitement", déclarait-elle le mois dernier, lors d'une interview pour le magazine Closer. Des propos qui n'ont aucunement surpris Flavie Flament. "On est dans l'illustration formidable et pitoyable du déni familial. Je ne suis pas la seule à vivre cela. Malheureusement, il y a des entourages familiaux qui ne veulent pas assumer leurs responsabilités dans des histoires qui touchent des enfants (...). Il y a des gens qui ne veulent pas prendre parti et qui lorsqu'ils sont mis en accusation, au lieu de se remettre en question, vont sortir cette carte classique, qui est la carte de la folie", a-t-elle confié à Catherine Ceylac dans un premier temps.

Et d'ajouter : "On ne peut dire à une gamine de 13 ans que ce qu'elle a vécu, elle en était parfaitement consciente et qu'elle le voulait. On ne peut pas dire à une mineure qui est violée qu'elle en est responsable." Puis, concernant son frère Olivier qui l'accuse d'avoir entremêlé "des faits réels et des passages complètement romancés" dans son livre, Flavie Flament a répondu : "On ne peut pas préjuger de ce qui est arrivé à une gamine de 13 ans quand on en avait soi-même 9 à l'époque, ce n'est pas possible. Est-ce qu'on sait à 9 ans ce qui se passe ailleurs ? Est-ce qu'on est conscient de ce qui se passe ailleurs ? Non, bien sûr que non."

Si elle ne peut pas compter sur sa mère et son frère, Flavie Flament sait que son compagnon Vladimir et ses enfants Antoine, né en 1995 de son premier mariage avec Bernard Flament, et Enzo, né en février 2004 de son mariage avec Benja­min Castaldi, seront toujours présents pour la soutenir au quotidien.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image