Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Florent (Pékin Express 2021), un retour en France difficile : "Ca m'a rendu malade"

14 photos
Voir 14 photos
Clap de fin pour Florent et Noël dans "Pékin Express 2021". Le 20 avril, les téléspectateurs de M6 ont assisté à leur élimination. Un moment qui a été très difficile à vivre pour Florent comme il l'a confié à "Purepeople".

Florent et Noël ont malheureusement été éliminés aux portes de la finale de Pékin Express 2021. Les deux candidats ont dû dire au revoir à leurs concurrents et amis à l'issue de l'épisode du 20 avril. A cette occasion, le participant de 35 ans est revenu sur son aventure auprès de Purepeople.

Vous avez été éliminés aux portes de la finale avec Noël. Que ressentiez-vous ?

J'étais dépité. On a été éliminés, mais ce n'est pas vraiment de notre faute. C'est l'enveloppe qui est venue tout changer. On n'a même pas choisi l'enveloppe comme on a hérité de la dernière donc ça m'a rendu malade. Il m'a fallu une semaine pour m'en remettre. J'avais le manque de la course, on s'y habitue. C'est comme une drogue. Je n'ai pas répondu pendant quinze jours à mes proches. Il fallait à tout prix que je reste seul. Et j'allais courir pour évacuer tout ce que je ressentais parce que je n'étais pas bien.

Pensiez-vous aller aussi loin ?

Pas du tout ! Au début, on voulait juste passer la première étape. Noël et moi on ne parlait pas du tout anglais, donc c'était compliqué déjà. Mais on s'est pris au jeu et à la fin, on y croyait. Il y a beaucoup de part de chance et on a toujours tout donné à 100%. On n'a jamais triché, on était vrais.

Vous aviez une amulette de 10 000 euros en votre possession. Qu'auriez-vous fait de cet argent si vous l'aviez remporté ?

On s'était dit avec Rose-Marie qu'on monterait une petite association pour envoyer des fournitures scolaires pour les élèves en Ouganda. Et j'aurais gardé une part pour moi pour acheter une maison de vacances en Roumanie, car ma femme est Roumaine.

Lors de cette demi-finale, vous risquiez l'élimination à chaque étape. Et à plusieurs reprises, le stress vous a fait perdre votre sang-froid. Une situation qui était déjà arrivée. C'est comme ça aussi entre vous au travail ?

Non au travail on sait ce qu'on a à faire. Lors de l'aventure, on avait la pression. Mais entre nous, ce n'est jamais méchant. On s'engueule vite, mais ça redescend très vite aussi. On se connaît.

Ce comportement vous a valu quelques critiques sur les réseaux sociaux. Comment l'avez-vous vécu ?

C'était surtout au début mais petit à petit, les gens ont fini par changer d'avis. Au début je regardais un peu les réseaux sociaux mais plus maintenant. Il faut de tout dans le monde, chacun à son avis. Il faut que les gens comprennent que c'est un jeu et qu'on s'entendait tous bien. On n'avait aucune animosité contre un autre binôme. Ca ne m'a pas touché.

Désormais j'imagine que vous êtes reconnu dans la rue. Comment vivez-vous cette notoriété ?

Très bien, les gens sont sympas. Mais c'est sûr que je ne peux pas aller à Carrefour sans m'arrêter pour faire une photo. La dernière fois, je suis parti acheter des vis et je crois que je suis resté quarante-cinq minutes dans le magasin. Mais les gens en Catalogne sont fiers de nous. Ca nous touche beaucoup.

Pourquoi ne pas avoir tenté l'aventure avec votre femme ?

Il y a trois raisons. Déjà on a trois enfants (un petit garçon de 4 ans et deux filles de 7 et 10 ans), donc il fallait quelqu'un pour les garder. Ensuite au moment du tournage, elle avait une ferme de poules pondeuses donc il fallait s'en occuper. Et troisièmement, si on l'avait fait ça aurait été la guerre je pense.

Vous êtes papa, comment avez-vous préparé vos enfants à la séparation ?

Avant de partir, on a regardé des émissions de Pékin Express. Je leur ai expliqué pourquoi je partais ensuite et je leur ai dit qu'en rentrant, je leur apporterai un cadeau pour que ça passe mieux. Mais ils ont compris, ils sont grands. Et heureusement que ma femme était là pour tout gérer.

Avez-vous eu de leurs nouvelles pendant l'aventure ?

On ne l'a pas vu, mais on a gagné deux fois le téléphone express. Sinon pas de nouvelles.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image