Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

François Fillon, candidat gagnant mais blessé : "Ce n'est pas Alain Juppé"

François Fillon, candidat gagnant mais blessé : "Ce n'est pas Alain Juppé"
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
François Fillon s'exprime au sein de la Haute autorité le 27 novembre 2016 à Paris après sa victoire aux Primaires des républicains.
9 photos
Lancer le diaporama
François Fillon s'exprime au sein de la Haute autorité le 27 novembre 2016 à Paris après sa victoire aux Primaires des républicains.
Il a affiché une blessure au nez après la victoire...

Pour gagner, il faut donner de sa personne. Au sens propre comme au figuré pour François Fillon ! Le candidat vainqueur de la primaire des Républicains en vue de la présidentielle – avec 66,5% des voix face à Alain Juppé au second tour – a dévoilé une blessure au nez ce 27 novembre. Il s'en est expliqué le soir-même sur la tribune de la Haute Autorité de la primaire...

"Je voudrais juste préciser une chose", a déclaré l'homme politique. "Ce n'est pas Alain Juppé qui m'a blessé mais les photographes tout à l'heure", a-t-il ajouté en plaisantant et en serrant ensuite la main de son adversaire. L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a en effet été bousculé par les innombrables photographes et cameramen venus prendre des images du gagnant. On l'a ainsi vu essuyer les quelques gouttes de sang qui perlaient sur son nez.

Blessé, il n'avait toutefois pas l'air d'avoir beaucoup souffert, préférant savourer sa large victoire : "La victoire me revient et c'est une victoire de fond, bâtie sur des convictions", a-t-il lancé dans son discours depuis son QG parisien sur fond de cris "Fillon président !". "Depuis trois ans, je trace ma route, à l'écoute des Français, avec mon projet, avec mes valeurs, et progressivement, j'ai senti cette vague, qui a brisé tous les scénarios écrits d'avance".

Outre "une pensée particulière pour Nicolas Sarkozy", François Fillon, marié à Penelope Clarke et père de cinq enfants, a adressé "un message d'amitié, d'estime et de respect" à Alain Juppé, "un homme d'État". "Aucun candidat n'a démérité dans cette primaire, qui fut digne" et "pas un électeur ne doit se sentir humilié ou mis à l'écart", a-t-il insisté, assurant qu'il leur "[tendrait] la main". "La gauche, c'est l'échec, l'extrême droite, c'est la faillite", a-t-il déclaré à propos des autres tendances politiques. Une victoire qui a remis sous les projecteurs Frigide Barjot, connue pour avoir été l'égérie de La Manif pour tous en 2013, puisqu'elle s'est rendue au QG de campagne de François Fillon à l'heure de la victoire...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image