Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Hillary Clinton attaquée : Victime d'un impressionnant lancer de chaussure

10 photos
Lancer le diaporama

De passage à Las Vegas pour une conférence de l'Institut des industries de recyclage des déchets (ISRI), Hillary Clinton a évité de peu la chaussure que lui a lancé une femme dans le public pendant son intervention. Très surprise mais plutôt calme, l'ancienne secrétaire d'État a immédiatement blagué sur l'incident : "Cela faisait partie du Cirque du Soleil ?", a-t-elle demandé, en référence à la célèbre troupe d'artistes canadiens en résidence dans la cité du jeux.

"C'était une chaussure, a confirmé Mark Carpenter, porte-parole de l'ISRI. La femme qui a interrompu le discours n'était pas affiliée à notre organisation et n'était pas accréditée à l'événement. Nos équipes lui ont refusé l'accès avant qu'elle ne force le contrôle de sécurité. Un membre de l'ISRI l'a arrêtée alors qu'elle s'approchait de la scène. Elle a ensuite été remise aux forces de l'ordre."

On ne connaît pas les motivations de cette dame qui l'ont poussées à s'en prendre à Hillary Clinton. Cette dernière ne semble pas avoir mal vécu l'incident. Si le projectile est passé à quelques centimètres de son visage, l'épouse de l'ancien président Bill Clinton a tout de suite blagué : "Heureusement qu'elle n'est pas aussi bonne que moi au softball, a-t-elle ironisé sous les applaudissements. Je ne pensais pas que la gestion des déchets était aussi controversée."

En 2008, lors d'une visite en Irak, George W. Bush avait évité de justesse une chaussure de sport lancée par une jeune journaliste irakien. L'incident s'était déroulé lors d'un conférence de presse à Bagdad. Ce lui qui était alors encore président des États-Unis a réagi avec moins d'humour qu'Hillary Clinton. Poursuivi pour "agression contre un chef d'État étranger lors d'une visite officielle", ce journaliste de 30 ans a plaidé non coupable à son procès et a été condamné à trois ans de prison. "Ma réaction était naturelle, comme celle de n'importe quel Irakien", avait-il déclaré devant le juge.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel